Paris dénonce « la violence aveugle et meurtrière » en Birmanie

Par

La France a dénoncé lundi « la violence aveugle et meurtrière » du régime birman après la répression qui a fait plus de cent morts dont des enfants samedi, la journée la plus noire depuis le coup d’Etat militaire du 1er février.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France a dénoncé lundi « la violence aveugle et meurtrière » du régime birman après la répression qui a fait plus de cent morts dont des enfants samedi, la journée la plus noire depuis le coup d’Etat militaire du 1er février.