Mozambique: « au moins un an de retard » pour le projet gazier de Total

Par

Le projet gazier géant mené par Total au Mozambique, suspendu début avril après une attaque jihadiste, va connaître « au moins un an de retard », a déclaré jeudi le directeur financier du groupe français, Jean-Pierre Sbraire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le projet gazier géant mené par Total au Mozambique, suspendu début avril après une attaque jihadiste, va connaître « au moins un an de retard », a déclaré jeudi le directeur financier du groupe français, Jean-Pierre Sbraire.