Trois opposants iraniens devant la justice danoise pour espionnage et « terrorisme »

Par

Trois dirigeants en exil d’un groupe séparatiste arabe iranien ont plaidé non coupable face aux accusations de « financement et promotion du terrorisme » en Iran et d’espionnage au profit de l’Arabie saoudite lors de l’ouverture de leur procès au Danemark jeudi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois dirigeants en exil d’un groupe séparatiste arabe iranien ont plaidé non coupable face aux accusations de « financement et promotion du terrorisme » en Iran et d’espionnage au profit de l’Arabie saoudite lors de l’ouverture de leur procès au Danemark jeudi.