Une agence onusienne dénonce l’effet dévastateur d’une coupe du financement britannique

Par

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP, UNFPA selon le sigle anglais) a dénoncé jeudi l’effet dévastateur de la décision du Royaume-Uni de couper drastiquement sa contribution à cette agence chargée des questions de santé sexuelle et reproductive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP, UNFPA selon le sigle anglais) a dénoncé jeudi l’effet dévastateur de la décision du Royaume-Uni de couper drastiquement sa contribution à cette agence chargée des questions de santé sexuelle et reproductive.