Coronavirus: la désinformation russe et chinoise prend racine en Europe (rapport)

Par

Les informations erronées sur le coronavirus diffusées par des médias russes et chinois font plus d’audience sur les réseaux sociaux en France et en Allemagne que les contenus de certains grands journaux, selon une étude publiée lundi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les informations erronées sur le coronavirus diffusées par des médias russes et chinois font plus d’audience sur les réseaux sociaux en France et en Allemagne que les contenus de certains grands journaux, selon une étude publiée lundi.