Général iranien tué en Irak: l’Iran veut poursuivre 36 personnes, dont Trump

Par

L’Iran a émis un mandat d’arrêt et réclamé l’émission d’une « notice rouge » auprès d’Interpol contre « 36 personnes », dont le président américain Donald Trump, pour leur implication dans l’assassinat d’un puissant général iranien en janvier à Bagdad, a annoncé lundi l’Autorité judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Iran a émis un mandat d’arrêt et réclamé l’émission d’une « notice rouge » auprès d’Interpol contre « 36 personnes », dont le président américain Donald Trump, pour leur implication dans l’assassinat d’un puissant général iranien en janvier à Bagdad, a annoncé lundi l’Autorité judiciaire.