Banni de Twitter, le rappeur Wiley s’excuse de ses propos « considérés comme antisémites »

Par

Le rappeur britannique Wiley s’est excusé mercredi de ses commentaires « considérés comme antisémites » postés sur Twitter, après la fermeture de son compte par le réseau social, six jours après ces messages.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le rappeur britannique Wiley s’est excusé mercredi de ses commentaires « considérés comme antisémites » postés sur Twitter, après la fermeture de son compte par le réseau social, six jours après ces messages.