France: les députés rejettent la PMA post-mortem et le don d’ovocytes entre femmes

Par

A l’issue d’un débat très nourri, l’Assemblée nationale française a à nouveau rejeté mercredi la Procréation médicalement assistée (PMA) post-mortem, réalisée avec les gamètes d’un conjoint décédé, lors de l’examen en deuxième lecture du projet de loi sur la bioéthique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A l’issue d’un débat très nourri, l’Assemblée nationale française a à nouveau rejeté mercredi la Procréation médicalement assistée (PMA) post-mortem, réalisée avec les gamètes d’un conjoint décédé, lors de l’examen en deuxième lecture du projet de loi sur la bioéthique.