Le Bélarus a arrêté 32 « combattants » russes venus « déstabiliser » le pays

Par

Le Bélarus a annoncé mercredi via ses médias d’Etat l’arrestation de 32 « combattants » russes du groupe militaire privé Wagner, réputé proche du Kremlin, venus « déstabiliser » le pays à l’approche de l’élection présidentielle du 9 août.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Bélarus a annoncé mercredi via ses médias d’Etat l’arrestation de 32 « combattants » russes du groupe militaire privé Wagner, réputé proche du Kremlin, venus « déstabiliser » le pays à l’approche de l’élection présidentielle du 9 août.