« Biens mal acquis »: le parti au pouvoir en Guinée équatoriale dénonce une décision « discriminatoire »

Par

Le parti au pouvoir en Guinée équatoriale a dénoncé jeudi une décision « partiale et discriminatoire » au lendemain de la condamnation définitive par la justice française du vice-président dans un volet de l’affaire des « biens mal acquis ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parti au pouvoir en Guinée équatoriale a dénoncé jeudi une décision « partiale et discriminatoire » au lendemain de la condamnation définitive par la justice française du vice-président dans un volet de l’affaire des « biens mal acquis ».