Espagne: abandon des poursuites contre deux grands patrons dans une affaire d’espionnage

Par

La justice espagnole a classé jeudi sans suite les poursuites engagées contre le président du groupe pétrolier Repsol et l’ancien numéro un de la banque CaixaBank, soupçonnés d’avoir fait espionner l’un de leurs concurrents par un ancien policier sulfureux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice espagnole a classé jeudi sans suite les poursuites engagées contre le président du groupe pétrolier Repsol et l’ancien numéro un de la banque CaixaBank, soupçonnés d’avoir fait espionner l’un de leurs concurrents par un ancien policier sulfureux.