La France nomme une nouvelle ambassadrice environnement

Par

Le gouvernement français a nommé une nouvelle ambassadrice déléguée à l’Environnement, Sylvie Lemmet, à quelques mois de rendez-vous cruciaux pour la biodiversité et après l’éviction deson prédécesseur Yann Wehrling.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Le gouvernement français a nommé une nouvelle ambassadrice déléguée à l’Environnement, Sylvie Lemmet, à quelques mois de rendez-vous cruciaux pour la biodiversité et après l’éviction deson prédécesseur Yann Wehrling.

Ancienne élève de l’Ecole nationale d’administration (ENA), Sylvie Lemmet était jusqu’à présent conseillère maître à la Cour des comptes, juridiction française chargée de contrôler la régularité des comptes publics. Sa nomination a été annoncée mercredi à l’issue du conseil des ministres.

Elle remplace Yann Wehrling, dont la mission avait pris fin en juin, alors que son mandat courait initialement jusqu’à fin 2021.

La France accueillera en septembre à Marseille (sud) un sommet majeur pour la protection de l’environnement, le Congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui se tient tous les quatre ans.

Il doit être suivi par la 15e conférence de Convention de l’ONU sur la biodiversité biologique, la COP15. Elle devait avoir lieu à Kunming, en Chine, en octobre 2020, mais la pandémie du Covid-19 en a voulu autrement. La réunion a été décalée d’un an et pourrait encore être ajournée à 2022, selon des sources proches du dossier.

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP). L’AFP est une agence de presse mondiale d’origine française fournissant des informations rapides, vérifiées et complètes sur les événements qui font l’actualité nationale et internationale, utilisables directement par tous types de médias. En savoir plus.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous