Un Palestinien tué par balles dans des heurts en Cisjordanie

Par

Un Palestinien âgé de 20 ans a été tué jeudi après avoir été touché par balles lors de heurts avec l’armée israélienne à Beit Ommar, près de Hébron en Cisjordanie occupée, a annoncé le ministère palestinien de la Santé.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Un Palestinien âgé de 20 ans a été tué jeudi après avoir été touché par balles lors de heurts avec l’armée israélienne à Beit Ommar, près de Hébron en Cisjordanie occupée, a annoncé le ministère palestinien de la Santé.

« Shawkat Khalid Awad, 20 ans, est mort de blessures par balles à la tête et à l’estomac », a déclaré le ministère dans un communiqué.

Les heurts entre soldats israéliens et Palestiniens ont éclaté lors des funérailles d’un autre jeune Palestinien de 12 ans tué la veille, selon un correspondant de l’AFP sur place.

Beit Ommar est le lieu d’affrontements entre manifestants palestiniens et forces israéliennes depuis plusieurs semaines.

Mercredi, Mohamad al-Alami, 12 ans, a été mortellement blessé par des tirs de l’armée israélienne alors qu’il se trouvait dans une voiture avec son père à Beit Ommar, selon les autorités palestiniennes.

Jeudi, un cortège a accompagné la dépouille du jeune garçon, drapé du drapeau du Fatah, parti du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, et la tête recouverte d’un keffieh laissant apparaître son visage, dans les rues de Beit Ommar où il a été enterré.

Des centaines de Palestiniens ont plus tard jeté des pierres vers des soldats israéliens qui ont répliqué en lançant des grenades de gaz lacrymogène, a constaté un journaliste de l’AFP.

Samedi, un adolescent palestinien de 17 ans, blessé la veille dans des heurts avec des soldats israéliens lors d’une manifestation contre la colonisation israélienne à Beita, près de Naplouse en Cisjordanie, est aussi décédé des suites de ses blessures à l’hôpital.

La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël et toutes les colonies israéliennes qui s’y trouvent sont considérées illégales au regard du droit international.

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP). L’AFP est une agence de presse mondiale d’origine française fournissant des informations rapides, vérifiées et complètes sur les événements qui font l’actualité nationale et internationale, utilisables directement par tous types de médias. En savoir plus.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous