Le jeune militant hongkongais Tony Chung accusé de « sécession » par un tribunal

Par

Un jeune militant de Hong Kong a été accusé jeudi de « sécession », devenant ainsi la première personnalité politique connue à être poursuivie en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin au territoire semi-autonome.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un jeune militant de Hong Kong a été accusé jeudi de « sécession », devenant ainsi la première personnalité politique connue à être poursuivie en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin au territoire semi-autonome.