Marches des libertés: l’AFP demande une enquête après des violences contre un photographe syrien

Par

L’Agence France-Presse (AFP) a réclamé dimanche une enquête de police après que l’un de ses collaborateurs, le photographe syrien Ameer al-Halbi, a été blessé durant la manifestation contre le texte de loi « sécurité globale » et des violences policières samedi à Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Agence France-Presse (AFP) a réclamé dimanche une enquête de police après que l’un de ses collaborateurs, le photographe syrien Ameer al-Halbi, a été blessé durant la manifestation contre le texte de loi « sécurité globale » et des violences policières samedi à Paris.