Producteur tabassé: l’enquête confiée à un juge d’instruction, mise en examen et détention requise pour trois policiers

Par

Le parquet de Paris a requis dimanche la mise en examen des quatre policiers mis en cause dans le passage à tabac d’un producteur de musique noir, Michel Zecler, et le placement en détention provisoire de trois d’entre eux, en confiant la suite des investigations à un juge d’instruction.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet de Paris a requis dimanche la mise en examen des quatre policiers mis en cause dans le passage à tabac d’un producteur de musique noir, Michel Zecler, et le placement en détention provisoire de trois d’entre eux, en confiant la suite des investigations à un juge d’instruction.