Iran : Paris, Londres et Berlin « regrettent » la fin des dérogations américaines

Par

La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne « regrettent » la décision américaine de mettre fin à des dérogations-clés pour des projets nucléaires civils iraniens qui offraient des « garanties » sur la nature « pacifique » du programme de Téhéran, ont déclaré samedi leurs diplomaties respectives.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne « regrettent » la décision américaine de mettre fin à des dérogations-clés pour des projets nucléaires civils iraniens qui offraient des « garanties » sur la nature « pacifique » du programme de Téhéran, ont déclaré samedi leurs diplomaties respectives.