Erdogan ferme l’université d’un ex-allié devenu opposant

Par

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a fermé mardi par décret une université cofondée par l’un de ses ex-Premiers ministres par la suite devenu opposant, Ahmet Davutoglu, qui a dénoncé une « vengeance politique ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a fermé mardi par décret une université cofondée par l’un de ses ex-Premiers ministres par la suite devenu opposant, Ahmet Davutoglu, qui a dénoncé une « vengeance politique ».