Ethiopie: 3 tués lors de troubles après le meurtre d’un chanteur oromo

Par

Trois personnes ont été tuées et plusieurs grièvement blessées en Ethiopie lors de manifestations mardi à la suite du meurtre d’un célèbre chanteur de l’ethnie oromo, la plus importante du pays, a-t-on appris de source médicale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois personnes ont été tuées et plusieurs grièvement blessées en Ethiopie lors de manifestations mardi à la suite du meurtre d’un célèbre chanteur de l’ethnie oromo, la plus importante du pays, a-t-on appris de source médicale.