La Russie ne cherche pas « à déstabiliser » le Bélarus, son « allié »

Par

Le Kremlin a démenti jeudi chercher à déstabiliser le Bélarus, après l’arrestation dans ce pays de 33 Russes, suspectés d’être des combattants préparant des « actes de terrorisme » à l’approche de la présidentielle du 9 août.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Kremlin a démenti jeudi chercher à déstabiliser le Bélarus, après l’arrestation dans ce pays de 33 Russes, suspectés d’être des combattants préparant des « actes de terrorisme » à l’approche de la présidentielle du 9 août.