Quelque 300 salariés en colère devant le siège de Hop! à Nantes

Par

Entre 220 personnes, selon la police, et 300 selon la CGT, ont laissé éclater leur colère jeudi matin devant le siège de la compagnie Hop!, filiale régionale d’Air France, à Nantes, pour dire non aux suppressions d’emplois et à la « mort de la compagnie », a constaté une journaliste de l’AFP.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Entre 220 personnes, selon la police, et 300 selon la CGT, ont laissé éclater leur colère jeudi matin devant le siège de la compagnie Hop!, filiale régionale d’Air France, à Nantes, pour dire non aux suppressions d’emplois et à la « mort de la compagnie », a constaté une journaliste de l’AFP.