Une Française soupçonnée d’appartenir à un groupe « terroriste » d’ultragauche bientôt remise à l’Italie

Par

Une Française de 32 ans, soupçonnée d’être liée à des groupes d’ultragauche et visée par un mandat d’arrêt européen pour « association de malfaiteurs terroristes », a été arrêtée en France et va être remise aux autorités italiennes, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une Française de 32 ans, soupçonnée d’être liée à des groupes d’ultragauche et visée par un mandat d’arrêt européen pour « association de malfaiteurs terroristes », a été arrêtée en France et va être remise aux autorités italiennes, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.