France: La Réunion et la Martinique reconfinées, l’épidémie progresse dans l’Est

Par

La Réunion et la Martinique, départements français d’Outre-mer, s’apprêtent à reconfiner face à la hausse fulgurante des cas de Covid-19, une situation qualifiée de « dramatique » par le Premier ministre Jean Castex qui regrette les « rétifs à la vaccination ».

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

La Réunion et la Martinique, départements français d’Outre-mer, s’apprêtent à reconfiner face à la hausse fulgurante des cas de Covid-19, une situation qualifiée de « dramatique » par le Premier ministre Jean Castex qui regrette les « rétifs à la vaccination ».

Alors que la hausse des contaminations dues au variant Delta se concentrait ces dernières semaines en métropole, principalement dans les zones touristiques - littoral atlantique et côte méditerranéenne -, le gouvernement juge aussi la situation épidémique « inquiétante » dans le l’Est et chez les jeunes.

Trois premiers patients hospitalisés pour Covid-19 en Martinique, où les services sont saturés, seront transférés samedi vers Paris par un vol médicalisé, a confirmé jeudi à l’AFP Benjamin Garel, directeur du CHU de Fort-de-France.

« Je pense que les autorités sont obligées de prendre des mesures drastiques... C’est dommage d’en arriver là, mais... C’est de notre faute », a considéré un passant interrogé par l’AFP dans les rues de Fort-de-France, Roger, alors que seulement 15% de la population de l’île antillaise est vaccinée.

L’annonce des nouvelles restrictions a déçu nombre de touristes: « On nous demandait d’être vaccinés pour venir déjà sur l’île. Et là, de nouveau, nous sommes confinés à un rayon de 10 km », a regretté Christelle, une métropolitaine en vacances et qui craint de « beaucoup moins profiter ».

A la veille de nouvelles manifestations qui s’annoncent plus importantes que celles de samedi dernier (161.000 personnes) contre l’extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire, le gouvernement continue de vouloir convaincre.

« La vaccination est absolument indispensable », a martelé le Premier ministre, évoquant les pays qui « rêveraient de se vacciner mais qui n’y ont pas accès et où la pandémie fait des ravages ».

Depuis mercredi, trois autres îles des Antilles françaises (Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélémy) sont venus rejoindre La Réunion et la Martinique qui étaient déjà en état d’urgence sanitaire depuis le 13 juillet.

Devant cette situation, l’armée va dépêcher « de l’ordre de 40 à 50 spécialistes militaires médicaux (médecins, infirmiers, réanimateurs, etc.) et logisticiens » en Martinique, « en appui du CHU de Fort-de-France dans les prochains jours », a-t-elle indiqué.

Le nombre de cas positifs y est passé de 2.241 cas positifs la semaine dernière à 3.537 cas, selon la préfecture, et le taux d’incidence de 280 cas à 995 pour 100.000 habitants.

« Il y a vraiment une différence nette, visible entre les populations qui se vaccinent et celles qui ne se vaccinent pas », a affirmé Jean Castex.

Victime du variant Delta et très peu vaccinée, La Réunion renoue avec un confinement partiel en journée ce week-end, pour deux semaines, renforcé d’un couvre-feu strict de 18H00 à 05H00, une première depuis le confinement du printemps 2020.

Sur l’île, le taux d’incidence atteint 350 cas pour 100.000 habitants et le taux de positivité s’élève à près de 10%, selon les autorités locales.

Le nombre de personnes hospitalisées pour cause de Covid a continué de grimper vendredi: les établissements en France comptait 7.363 patients (contre 6.802 sept jours auparavant), dont 1.072 dans les services de soins intensifs (contre 872 le vendredi précédent).

Soixante personnes sont mortes du Covid en 24 heures, portant le nombre total de décès à 111.855 depuis le début de l’épidémie.

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP). L’AFP est une agence de presse mondiale d’origine française fournissant des informations rapides, vérifiées et complètes sur les événements qui font l’actualité nationale et internationale, utilisables directement par tous types de médias. En savoir plus.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous