Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo accuse l’armée française de non-assistance

Par

L’ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo a accusé l’armée française de ne pas l’avoir protégée contre des « tentatives de viol » lors de son arrestation en 2011, et elle a plaidé pour un report de la présidentielle du 31 octobre, dans un entretien à France 24.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo a accusé l’armée française de ne pas l’avoir protégée contre des « tentatives de viol » lors de son arrestation en 2011, et elle a plaidé pour un report de la présidentielle du 31 octobre, dans un entretien à France 24.