Affaire Carlton: guerre des nerfs entre Eiffage et son ex-cadre mis en examen

Par
D'après le JDD, un audit mené par Eiffage a déjà mis au jour cinq factures, datées des trois voyages à Washington de décembre 2010 à mai 2011, portant au dos la mention DSK, pour un montant total de 30.000 euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mis à pied par Eiffage après sa mise en examen pour proxénétisme aggravé dans l'affaire du Carlton, David Roquet, dirigeant d'une filiale du groupe BTP, Matériaux et Enrobés du Nord, n'entend pas se laisser faire.