Iran: pour le nouveau président du Parlement, négocier avec Washington serait « inutile »

Par

Le nouveau président du Parlement iranien, Mohammad-Bagher Ghalibaf, a jugé dimanche qu’il serait « inutile » de négocier avec les Etats-Unis, à l’occasion de son premier discours à la Chambre, largement dominée par des conservateurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le nouveau président du Parlement iranien, Mohammad-Bagher Ghalibaf, a jugé dimanche qu’il serait « inutile » de négocier avec les Etats-Unis, à l’occasion de son premier discours à la Chambre, largement dominée par des conservateurs.