Iran: selon Téhéran, les troubles de novembre auraient fait jusqu’à 225 morts

Par

Les troubles de novembre 2019 qui ont suivi l’annonce d’une hausse du prix de l’essence en Iran pourraient avoir fait 225 morts, a laissé entendre le ministre iranien de l’Intérieur, cité dimanche par l’agence de presse Isna.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les troubles de novembre 2019 qui ont suivi l’annonce d’une hausse du prix de l’essence en Iran pourraient avoir fait 225 morts, a laissé entendre le ministre iranien de l’Intérieur, cité dimanche par l’agence de presse Isna.