La veuve du président d’Haïti assassiné met en cause sa sécurité

Par

Martine Moïse, la veuve du président haïtien Jovenel Moïse, assassiné dans sa propre résidence par un commando armé début juillet, a crûment décrit l’attaque et exprimé ses soupçons dans un entretien au New York Times publié vendredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Martine Moïse, la veuve du président haïtien Jovenel Moïse, assassiné dans sa propre résidence par un commando armé début juillet, a crûment décrit l’attaque et exprimé ses soupçons dans un entretien au New York Times publié vendredi.