Marlène Schiappa invitée à la retenue sur l'affaire Daval

Par
Christophe Castaner, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement et délégué général de La République en marche, a jugé jeudi qu'un ministre n'avait pas à "commenter une affaire judiciaire" après les attaques de Marlène Schiappa contre la défense du meurtrier présumé d'Alexia Daval.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Christophe Castaner, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement et délégué général de La République en marche, a jugé jeudi qu'un ministre n'avait pas à "commenter une affaire judiciaire" après les attaques de Marlène Schiappa contre la défense du meurtrier présumé d'Alexia Daval.