A Paris, les manifestants défilent contre «un système d'éducation à plusieurs vitesses»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était mal parti. Un peu avant 14 heures, devant l’université de Jussieu à Paris, la foule est éparse. Quelques groupes d’étudiants sont réunis, avec sur leur manteau des autocollants des différentes organisations auxquelles ils appartiennent. Un jeune homme essaie de galvaniser les troupes au mégaphone et crie quelques slogans mollement repris en chœur. Son « Fac ouverte aux enfants d’ouvriers, fac fermée aux intérêts privés » aura un peu plus de succès.