Haute-Garonne: les femmes isolées abandonnées par le département

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cachez cette détresse qu'on ne saurait voir. « La mère se retrouve à la rue » ou « Mme X a renoncé face à la masse de démarches à réaliser » sont des « formulations familières » que le département de la Haute-Garonne ne veut plus lire dans les rapports remontant du terrain. Une note, datée du 7 décembre 2016, concernant les « évaluations des femmes enceintes ou mères isolées avec enfant de moins de trois ans », précise que les évaluations doivent « analyser la situation avec le recul nécessaire ». Puis, plus explicite : « Je vous demande de ne plus transmettre les évaluations sociales qui concluent à une prise en charge hôtelière. »