Le projet de stockage de déchets nucléaires à Bure se heurte à la justice

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Y a même plus besoin de les enfouir, ces fameux déchets, puisque les français vont pouvoir en "bénéficier" dans les matériaux de construction! Lisez, et ceci n'est pas, du tout, une plaisanterie: http://www.transition-energetique.org/article-les-dechets-radioactifs-autorises-dans-les-materiaux-de-construction-106880424.html

Pas besoin d'attendre pour trouver des déchets radioactifs dans notre environnement, cela fait des dizaines d'années que cette industrie dissémine tranquillement ses merdes un peu partout ! Les déchets des mines d'uranium qui ont été exploitées en France pendant des dizaines d'années ont été répandus dans la nature. Les journalistes de France 2, je pense que c'était dans un "envoyés spécial" avait même trouvé une zone de loisir pour enfant en bordure d'un joli lac qui avait servit de décharge avant d'être convertie en "petit paradis" pour nos bambins :-).

Le temps "béni" ou l'Afrique servait de décharge, mais est-ce finit ? ... Ou les maffias italiennes "saupoudraient" la Calabre, pensez à prendre un compteur Geiger si vous passez vos vacances dans cette région ... etc ... étant finit, il faut bien trouver une solution de stockage !

Mais pouvons-nous faire confiance aux "grosses têtes" de cette industrie alors qu'ils nous mentent depuis des dizaines d'années ? SI l'on rajoute que maintenant, il faut être "rentable", voir même distribuer des dividendes, dividendes payés par nos impôts vu que nous renflouons les caisses chaque fois qu'elles sont mystérieusement "siphonnées" :-)

Le projet Bure se caractérise surtout par "On enterre, on bouche et on prie !", si j'ai bien compris le principe. Se rajoute également des stockage de surface pour attendre un refroidissement suffisant des matières les plus radioactives avant de les oublier dans les profondeurs ...

Evidement, tout cela sans risques bien sur ;-).

Après 50 ans de mensonges, de dissimulations, de "corruptions diverses", etc ... Aie confiance ?

 

Le site de loisir dont vous parlez, il me semble que c'était un laboratoire d'essai sur les bombes atomiques.

Sinon sur le fond, ce que vous dites dans votre message fonctionne pour toutes les grosses industries du moment. (Agriculture, Pétrole, Automobile...) Sans dédouaner ce qui se passe coté Nuc... c'est juste pour dire que l'action contre untel ou unautre ne va pas changer grand chose.

C'est changer de système et réaliser que nos consommations ont un impact qui est important.

Allez simplement sur le site de la CRIIRAD et vous serez renseignés avec des informations scientifiques au delà de toute polémique.

Le nucléaire est une plaie béante qui suinte de partout...

+++++!

IL ne faut pas mettre la poussière sous le tapis !!!!!!

Le Chili produit tant d'énergie solaire qu'il la distribue gratuitement...

Et au moins dans le sud de la France, nous pourrions en faire autant : des capteurs sur les toitures des villes (surtout pas à la campagne sur des terres pouvant être cultivées, la terre doit être réservée pour nous nourrir). Pensez au nombre d'emplois qui seraient ainsi créés. Ce serait gagnant/gagnant (comme disait l'autre !)

Bah oui ils le distribuent gratuitement puisque les panneaux ne sont pas connecté au réseau national mais juste à quelques villages...

Oui des emplois en Chine. Le cout de l'electricité ainsi produite sera de combien ? 3-4x l'actuel ? (Si on rajoute le stockage d'énergie necessaire).

Perso ça ne me pose pas de problèmes de payer mon énergie et mon alimentation 3 à 4x plus cher pour permettre au monde d'être un peu plus écolo. Toujours est-il que ce n'est pas le cas de tout le monde.

Il y a un bel exemple de conflits d'intérêt à petite échelle: quelques conseillers municipaux récompensés par quelques miettes, face à une industrie qui manie des millions d'euros et peut acheter qui elle veut dans le village.

C'est quand même incroyable que ce soit la justice qui ait à dire qu'un conseil municipal convoqué à 6h du matin et des comptes rendus raturés à la main c'est bizarre et que ça doit cacher quelque chose.

Le maire qui raccroche au nez du journaliste ne démontre par là ni sa bonne foi ni sa transparence, alors que faut-il supposer?

Que faut-il supposer ? Déjà creuser un peu et on constate que si la superficie du bois Lejuc est communiquée (220 ha), celle (460 ha 30 a 75ca) du bois de la caisse ne l'est pas. Quand on voit que la commune a obtenu en échange un bois plus de 2 fois plus grand que celui qu'elle cédait et que ce n'est pas précisé, on s'interroge concernant cette omission dans l'article. Par ailleurs, les coordonnées GPS du bois de la caisse sont 48,53138 N, 5,389904 E, et celles du bois Lejuc 48,524166 N, 5,378755 E Ce n'est pas strictement au même endroit mais ce n'est franchement pas loin, la page de calcul automatique http://www.lacosmo.com/ortho/ortho.html donnant entre ces 2 coordonnées une distance orthodromique de 1,14 km. Quand on lit que la perte du bois Lejuc est une perte d'une partie de l'enfance alors que les mômes ont certainement couru avec le même entrain dans le bois de la caisse, ceci sans se rendre compte qu'ils passaient d'un bois dans l'autre, la mauvaise foi est au pouvoir.

C'est Johnny qui chantait déjà il y a longtemps : " Une tartine de bu-ure ! "

Il lui a toujours manqué un E ou un O, à celui là ! Pour être une "idole"....il faut au moins ça !

l'A m ur !

Remarque bien, les cons, ont beaucoup moins de mal à s'identifier à des images ! C'est normmmal !

Remarque, ça paye de vivre par "image" interposée .............ça dévie de sa solitude et de son néant personnel !

  • Nouveau
  • 02/03/2017 02:07
  • Par

Ces petits jeux procéduriers sont totalement infantiles par rapport à la question posée qui est de savoir ce qu'on fait des déchets nucléaires qui existent et sont actuellement dispersés un peu partout. Qu'on sorte ou pas du nucléaire il faut s'en occuper et c'est de la responsabilité des générations actuelles de le faire. La solution de les enfouir dans des couches argileuses capables de les contenir pendant des milieux d'années est fondée géologiquement. Ceux qui s'y opposent doivent formuler d'autres propositions qui ne se limitent pas à des yaka ou à léguer le problème à nos enfants. Continuer à stocker en surface est beaucoup plus dangereux que d'enfouir et j'attends qu'on démontre le contraire.

Non ce n'est pas plus dangereux de les stocker en surface, l'eau est le meilleur bouclier contre les radiations ; il n'y a jamais eut de fuite dans les piscines de stockage si elles sont surveillées et entenues. Ce qui pose le problème c'est la durée de stockage : 100 000 ans, 50 fois la durée qui nous sépare de Jésus Christ. On ne peut prévoir tous les conflis qui vont se réaliser durant une telle période. Si le stockage est en surface, il sera très facile de sortir les barres d'uranium des piscines pour contaminer toute une région par exemple.

C'est précisément ce genre de dangers qui m'inquiètent. Une piscine en surface est un ouvrage qui demande un entretien constant et vous voulez que ce soit fait de manière routinière pendant des milliers d'années sans le moindre incident. Regardez donc l'état actuel des grandes constructions érigées dans l'antiquité. Indépendamment des conflits, les incendies et autres accidents, les erreurs, la négligence ou la malveillance, voire l'action criminelle conduiront nécessairement à de très graves problèmes.

Cela dépasse pour moi l'entendement que l'on préfère cela à une solution où les déchets sont stockés sans entretien en profondeur dans des couches géologiques d'un type capable de contenir des gisements de gaz ou de pétrole sans fuite pendant des millions d'années, et où l'accès sera difficile et facilement contrôlable, et qu'on pourra tout aussi facilement sceller définitivement si la situation l'exige un jour.

Bonjour BLG2,

Attendre qu'on démontre qu'enfouir n'est pas dangereux prendra des plombes. Le premier enfoui n'est pas un fût mais un technicien professionnel expérimenté (janv. 2016 et toujours aucune info là-dessus). L'argile est la roche mécaniquement la plus « merdique » qui soit et vous devez bien le savoir. Personne ne sait comment reboucher des trous béants de 10+ mètres de diamètres dans une roche où tout bouge. Impossible d'enlever les énormes tonnages de béton qu'il faut y mettre pour que ça ne s'écroule pas plus or le béton devient poreux, dure pas plus de 100 ans a dit un ministre, etc. Même sur > 100 ans (annoncés avant fermeture) si vous arrêtez la ventil ou arrêter de pomper comme un shadok, c'est le désastre. C'est plein d'eau le bassin de Paris, et elle circule. En profondeur ou en surface les déchets nucléaires sont ingérables, on ne peut rien en faire, seulement les déplacer. Ne vous illusionnez pas BLG2, oui il va falloir les surveiller à jamais. C'est la production durable du nucléaire.

Que comptez vous faire des futurs déchets du futur EPR de Flamanville,  BLG2 ? Il n'existent pas ceux-là.

Vous écrivez absolument n'importe quoi et vous ne lisez pas ce que j'ai écrit. Les couches en question sont épaisses et imperméables et du type qu'on rencontre dans les gisements de gaz naturel, qui reste piégé pendant des millions d'années sous des pressions énormes. Les déchets seront devenus non dangereux en beaucoup moins de temps que cela. C'est long à l'échelle humaine mais nada pour la Terre. Prenez vous les géologues pour des imbéciles?

Par contre si vous stockez en surface, c'est sur que vous allez devoir refaire l'installation tous les 50 ans et ce pendant quelques dizaines de millénaires. Une pure folie.

Je ne prend pas parti pour ou contre le nucléaire mais j'estime que l'enfouissement est la seule solution raisonnable pour se débarasser des déchets. Et vous ne proposez rien d'autre.

 

Je ne dis pas n'importe quoi BLG2, l'argile friable a bien enfoui une personne en janvier 2016 preuve qu'ils ne maîtrisent pas. Et il n'y a aucun essai in situ de reboucher une galerie (ils s'amusent à voir s'ils arrivent à empiler de la bentonite sèche sous un hangar à St Dizier, la ville la plus proche). La couche en question s'appelle Callovo-oxfordien et fait ~ 135 au niveau du labo. Mais le haut est en bonne partie du calcaire avec des fissures où l'eau peut circuler rapidement (ça s'appelle Terrains à chailles sur les cartes géologiques régionales, où c'est aquifère, vous pouvez consulter le guide géologique Lorraine-Champagne). Il n'y a au final pas plus de 102 m d'argilite (niveaux c2a-b de l'Andra, ça s'appelle les Argiles de la Woëvre sur les cartes géologiques), et pas plus de 115 m au Nord où ils veulent enfouir. Si vous regardez le 'Dossier 2005 Argile' (juin, vol. I p. 474) vous voyez que à cause du poids énormes des châteaux de plomb qui doivent entourer les MAVL (violemment radioactifs, c'est pas comme au WIPP) qui génèrent au total (selon l'IRSN) une charge suspendue de 300 tonnes, pour loger poulies, contrepoids, nombreux câbles et zone d'amortissement en cas de chute, il faudrait creuser de 40 mètres sous le niveau de déchargement au milieu de la couche : (114 ÷ 2) - 40, resterait 17 mètres entre un aquifère (du nom de Dogger) sous pression et le vide de l'excavation, et faut tenir compte de la zone endommagée par le creusement. C'est certain, l'eau envahirait très rapidement tout le dépôt par là. C'est pourquoi ils ont du abandonner en dernière minute le concept ascenseur pour les châteaux de plomb (qui est encore la référence lorsque le site est imposé par les parlementaires en 2006) pour des"descenderies" qui ne font que poser plein d'autres problèmes et surprises à attendre sur lesquels l'Andra est muette (traversée d'un aquifère d'eau potable, appelé Oxfordien, sur quelques kilomètres).

Vous faites un forage d'un diamètre de 15 cm pour le gaz naturel et il sort ! il est à la surface en 2 minutes ! Là il faudrait faire avant des galeries de plus de 10 mètres de diamètre (surface d'une seule équivalente à 4 000 forages de 15 cm), impossible d'y piéger du gaz naturel pour prendre votre exemple, c'est comme un métro. Et on ne sait pas reboucher. Le problème est donc qu'il faudrait commencer par détruire toute étanchéité pour pouvoir commencer. Quant à la pure folie, je suis d'accord avec vous, c'est ce qu'on est en train de faire avec le nucléaire (et attention l'accident de réacteur...) et il n'y a pas de solution. Regardez les résidus d'extraction d'uranium près des mines, avec thorium et radium, du poison, ils sont là en surface à jamais, 50 millions de tonnes en France. Ne sous-estimez pas la puissance de la propagande où sans cesse on nous dit que "tout est résolu". L'Andra sur un tel projet n'est qu'apprenti sorcier mais on ne vous dira pas cela dans les médias.

Il a été prévu d'enfouir à vue quasi éternelle entre des couches épaisses et étanche, stables etc....Mais il est prévu des évents, donc de faire des trous !!! On parle aussi de risques d'incendie. La joie! ĺes feux nucléaires ! Ça fait boum parfois ? Étanche mais pas trop ? Leur jugement est altéré et défie le bon sens. Ce projet est dans la veine du mensonge nucléaire continu depuis le début.! Nous avons appris la leçon du nucléaire :c'est une impasse et c'est bien dommage !
Il a été prévu d'enfouir à vue quasi éternelle entre des couches épaisses et étanche, stables etc....Mais il est prévu des évents, donc de faire des trous !!! On parle aussi de risques d'incendie. La joie! ĺes feux nucléaires ! Ça fait boum parfois ? Étanche mais pas trop ? Leur jugement est altéré et défie le bon sens. Ce projet est dans la veine du mensonge nucléaire continu depuis le début.! Nous avons appris la leçon du nucléaire :c'est une impasse et c'est bien dommage !
Il a été prévu d'enfouir à vue quasi éternelle entre des couches épaisses et étanche, stables etc....Mais il est prévu des évents, donc de faire des trous !!! On parle aussi de risques d'incendie. La joie! ĺes feux nucléaires ! Ça fait boum parfois ? Étanche mais pas trop ? Leur jugement est altéré et défie le bon sens. Ce projet est dans la veine du mensonge nucléaire continu depuis le début.! Nous avons appris la leçon du nucléaire :c'est une impasse et c'est bien dommage !
Il a été prévu d'enfouir à vue quasi éternelle entre des couches épaisses et étanche, stables etc....Mais il est prévu des évents, donc de faire des trous !!! On parle aussi de risques d'incendie. La joie! ĺes feux nucléaires ! Ça fait boum parfois ? Étanche mais pas trop ? Leur jugement est altéré et défie le bon sens. Ce projet est dans la veine du mensonge nucléaire continu depuis le début.! Nous avons appris la leçon du nucléaire :c'est une impasse et c'est bien dommage !
  • Nouveau
  • 03/03/2017 18:39
  • Par

Ce serait intéressant de faire des mesures de pollution chimique et radioactives au large des îles anglo-normandes. Pendant et à la fin de la seconde guerre mondiale les alliés y ont noyé leurs déchets miltaires de toutes sortes.

 

Vous n'avez que 19 comment-taire ?

_ C'est sans nul doute, qu'en temps de campagne électorale, les sujets majeurs sont mis sous le boisseau !

C'est bien normal, quand on y pense, hein ?

https://blogs.mediapart.fr/sauvonslaforet/blog/300118/en-suede-la-justice-retoque-le-stockage-en-profondeur-des-dechets-radioactifs

On préfère enkyster l'abcès nucléaire ,le rendre encore plus imprévisible, sounois et incontrolable !

La poussière invisible autant que sale, sous le tapis ! C'est une forme d'esprit ??? Un tournure d'esprit gravement lâche !

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale