Benoît Hamon en conquête dans la «Plastique vallée» en crise

Par
Le porte-parole du parti socialiste a passé la journée du jeudi 30 avril dans l’Ain, entre Bellegarde, Oyonnax et Bourg-en-Bresse. Au programme: rencontres multiples avec les syndicats et visite d’une entreprise en difficulté, afin de «prendre la température». Mediapart a suivi l’ancien héraut de la gauche du PS, en pleine confrontation avec la dure réalité. Reportage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le TGV de 7h10 qui l’emmène à Bellegarde, Benoît Hamon est affable. En cette veille de fête du travail, le porte-parole du parti socialiste a demandé à la fédération de l’Ain, ex-bastion du NPS devenu royaliste, de lui organiser une «journée sociale», dans un département touché de plein fouet par la crise. L’occasion de joindre l’utile à l’utile, en faisant campagne tout en continuant à «renouer des liens avec les syndicats». Au programme, entre Bellegarde et Oyonnax: un marché, trois rencontres avec des syndicalistes, une visite d’entreprise de plasturgie et un entretien avec son patron, avant un meeting à Bourg-en-Bresse.