Ce qu’incarne le FN perpétue ce contre quoi de Gaulle a élevé sa stature

Dans une tribune au Monde, l’historien Jean-Noël Jeanneney estime que face au ralliement à Marine Le Pen de Nicolas Dupont-Aignan, alors que celui-ci se prétend « gaulliste », « l’enjeu est trop lourd pour qu’on se contente de la grimace du mépris »...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

M. Dupont-Aignan vient, pour sa courte honte, de franchir un gouffre. Car ce qu’incarne le FN, le parti de Jean-Marie Le Pen emmené aujourd’hui par sa fille, perpétue exactement tout ce contre quoi de Gaulle a élevé sa stature : on ne doit pas se lasser de le rappeler aux générations nouvelles (...).