L'inquiétante radiographie de la politique d’austérité

Par
Un rapport public met en évidence que si la crise a accéléré la mise en place d'une politique d'austérité, ce sont d'abord les baisses d'impôts qui ont creusé l'endettement. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En annonçant des mesures d'économies budgétaires, à l'issue de la Conférence sur les déficits, qui s'est tenue le 20 mai à l'Elysée, Nicolas Sarkozy s'est bien gardé d'user du mot de rigueur. Et plus encore de celui d'austérité. Au fil de ces derniers jours, cela ne fait pourtant plus aucun doute: c'est bel et bien à un plan d'austérité que travaille le gouvernement. On en avait eu un premier indice, avec la baisse drastique annoncée des dépenses sociales; on en a aujourd'hui la confirmation avec l'annonce d'un dispositif d'économies sans précédent qui va frapper les enfants en maternelle, dans le primaire et en collège.