Des sénateurs veulent plafonner les revenus des parlementaires

A défaut d'interdire toute activité rémunérée parallèle – une pratique de plus en plus répandue –, le groupe de travail du Sénat sur les conflits d'intérêts propose de limiter considérablement les gains des parlementaires dans leurs activités annexes. La mesure aurait déjà un effet considérable.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le train de sénateur est célèbre. Son train de vie un peu moins. Sept membres du Palais du Luxembourg, issus de tous les partis qui y siègent, ont pourtant décidé de mettre les pieds dans le plat. Chargés en novembre par le Bureau du Sénat de réfléchir à la problématique des conflits d'intérêts des parlementaires, ils ont rendu publiques le 26 mai leurs 40 recommandations.