L'UMP étouffe la tentative d'encadrer les sondages

Dans le huis clos de la commission des lois, mercredi, les députés UMP ont vidé de toute substance la proposition de loi sur les sondages . Elle visait à garantir plus de transparence sur la fabrication des études, et donc de l'opinion.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La droite vole au secours des sondeurs, et de tous ceux qui usent des enquêtes d'opinion pour manipuler le débat public. Mercredi 1er juin, en commission des Lois, les députés UMP se sont escrimés à détricoter le travail abattu par leurs collègues sénateurs, qui avaient adopté, en février, une proposition de loi encadrant la publication des sondages, obligeant notamment les instituts et les médias à davantage de rigueur et de transparence.