Un ticket pour lutter contre les contrôles au faciès : l'exemple espagnol

Depuis 2007, les policiers municipaux d'une banlieue madrilène expérimentent la remise de formulaires aux personnes contrôlées, une initiative qui leur a permis de faire chuter le nombre de contrôles d'identité au faciès. Retour sur cette expérimentation, alors que le nouveau gouvernement français semble opter pour une solution similaire.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est l’une des premières mesures concernant les forces de l'ordre prévues par le candidat François Hollande : faire paraître avant la fin du mois de juin une circulaire sur la lutte contre les délits de faciès lors des contrôles d'identité. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a confirmé vendredi 1er juin, sur BFM TV et RMC, que le ministre de l'intérieur Manuel Valls travaillait sur la remise aux personnes contrôlées d'un reçu sur lequel figurerait le numéro de matricule du policier. « Les syndicats de police seront naturellement associés à ce travail ainsi que les associations, a précisé Manuel Valls le 1er juin, dans un communiqué. La volonté exprimée par le Président de la République est de rapprocher les citoyens des forces de l’ordre. Dans cette perspective, la délivrance d’un récépissé, à l’issue d’un contrôle d’identité, peut être une démarche utile. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal