Dans les quartiers populaires, les services publics à la merci de la fracture numérique

Par Rémi SIMONET (Bondy Blog Pour Mediapart)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jamila vient d'allumer un ordinateur pour la première fois de sa vie. L'action peut sembler banale, mais pour cette cinquantenaire sans emploi, habitante de Saint-Denis, elle signifie beaucoup. « J'ai toujours été une femme indépendante et depuis quelques années, je me heurte à un réel handicap », confie-t-elle. À sa gauche, Émilie, en arrêt maladie depuis un an, a déjà touché à l'informatique lorsqu'elle travaillait dans un hôpital. Mais depuis, ses souvenirs se sont envolés. « Je suis obligée de demander de l'aide à ma fille, mais elle en a marre », chuchote cette mère de famille.