Hénin-Beaumont: corruption, clientélisme, bienvenue chez les chtis socialistes!

Par

Electoralisme, clientélisme, féodalisme... bienvenue chez les chtis socialistes! Le second tour de l'élection municipale partielle d'Hénin-Beaumont peut offrir dimanche à un Front national décati un bastion local pour rebondir. Mais c'est un système tout entier qui pourrait être sanctionné. Au-delà du cas du maire Gérard Dallongeville, écroué en avril dernier pour détournement de fonds, la gestion de la fédération du Pas-de-Calais ces quinze dernières années est en cause. Des barons locaux prêts à tout, la rue de Solférino impuissante. Enquête sur ce «parti dans le parti» qui est devenu le complice suicidaire du retour en force de l'extrême droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Electoralisme, clientélisme, féodalisme… bienvenue chez les chtis socialistes! Le second tour de l'élection municipale partielle d'Hénin-Beaumont risque d'offrir dimanche à un Front national décati un bastion local pour rebondir, et c'est un système tout entier qui pourrait être sanctionné.