Simone Veil, une féministe au Panthéon

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour accompagner Simone Veil et son mari Antoine au Panthéon, dimanche 1er juillet, un immense tapis bleu symbolisant sa passion européenne, l’enregistrement du Silence des camps d’Auschwitz-Birkenau, parsemé de chants d'oiseaux, et enfin le Chant des marais, symbole de la résistance des prisonniers des nazis…