La capitaine du Sea-Watch regrette son accostage mouvementé

Par
La capitaine du navire humanitaire de l'ONG allemande Sea-Watch, Carola Rackete, a exprimé dimanche le regret d'avoir provoqué la frayeur des gardes-côtes italiens en compressant un de leurs bateaux contre le quai du port de l'île de Lampedusa, après avoir décidé d'y accoster sans l'aval des autorités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MILAN (Reuters) - La capitaine du navire humanitaire de l'ONG allemande Sea-Watch, Carola Rackete, a exprimé dimanche le regret d'avoir provoqué la frayeur des gardes-côtes italiens en compressant un de leurs bateaux contre le quai du port de l'île de Lampedusa, après avoir décidé d'y accoster sans l'aval des autorités.