Débat Dominique Bourg-Alain Coulombel: pourquoi l’écologie n’en a pas fini avec la gauche

Par

Forts de récents succès électoraux, mais encore loin de l’hégémonie politique, comment les écologistes doivent-ils penser leur rapport à la gauche traditionnelle ? Échange entre Dominique Bourg, philosophe, tête de liste d’« Urgence écologie » aux élections européennes, et Alain Coulombel, secrétaire national adjoint d’Europe Écologie-Les Verts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En France, les dirigeants d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) sont clairs : ils ne souhaitent pas se mettre au service d’une union de la gauche (lire notre reportage). Confortés par leur score aux élections européennes, loin devant les insoumis et les socialistes, ils n’ont pas gardé que des bons souvenirs de leur participation à des exécutifs socialistes. En même temps, c’est dans cet espace politique que se situe majoritairement leur base électorale, et les perspectives de coopération les plus évidentes (lire notre entretien avec Simon Persico).