Assassinat de Mecili: le diplomate algérien continue de nier, les charges s'accumulent

Par et

Il persiste et signe. Mohamed Ziane Hasseni, le diplomate algérien arrêté mi-août à Marseille et soupçonné d'être l'un des organisateurs de l'assassinat, en 1987 à Paris, du dissident André Ali Mecili, a une nouvelle fois nié son implication dans ce crime, lundi 1er septembre, devant le juge d'instruction Baudoin Thouvenot. Les charges, elles, s'accumulent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il persiste et signe. Mohamed Ziane Hasseni, le diplomate algérien arrêté mi-août à Marseille et soupçonné d'être l'un des organisateurs de l'assassinat, en 1987 à Paris, du dissident André Ali Mecili, a une nouvelle fois nié son implication dans ce crime lors d'un interrogatoire, ce lundi 1er septembre, devant le juge d'instruction Baudoin Thouvenot, en charge de ce dossier qui empoisonne depuis plusieurs semaines les relations franco-algériennes.