France: Trois gardes à vue prolongées pour des vidéos d'allégeance à Daech

Par
Trois personnes mises en cause dans une enquête sur la mise en ligne de vidéos mettant en scène un homme prêtant allégeance à l’Etat islamique et arrêtées mardi au Mans ont vu jeudi leur garde à vue prolongée, a-t-on appris de source judiciaire.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Trois personnes mises en cause dans une enquête sur la mise en ligne de vidéos mettant en scène un homme prêtant allégeance à l’Etat islamique et arrêtées mardi au Mans ont vu jeudi leur garde à vue prolongée, a-t-on appris de source judiciaire.

La garde à vue de quatre autres personnes arrêtées en même temps que ces trois suspects a en revanche été levée en l’absence d’élément incriminant, ajoute-t-on de même source.

Ces sept personnes avaient été interpellées dans le cadre d'une enquête préliminaire confiée par le parquet de Paris à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour association de malfaiteurs terroristes en vue de commettre des crimes d'atteintes aux personnes.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale