Energies renouvelables : la France fait du surplace

Par

Alors que s’ouvre, ce lundi 1er décembre, la conférence de Lima sur le climat, la France soigne son image de leader en économie de CO2. Pourtant, elle est toujours aussi nulle en énergies renouvelables, écrasées par un système organisé pour le nucléaire et qui apporte chaque année des milliards d’euros aux énergies fossiles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Hollande n’a pas lésiné sur les adjectifs dans son discours inaugural de la conférence environnementale, jeudi 27 novembre : « La France veut être exemplaire » de la transition écologique. Après avoir symbolisé la patrie des droits de l’homme, elle veut s’imposer comme celle des « droits de l’environnement », a-t-il dit. À un an de la conférence Paris Climat 2015, « on ne peut pas convaincre si nous n’avons pas nous-mêmes engagé des actes forts ».