Fillon, Le Pen, ou la possible reconfiguration idéologique à droite

Par Nonna Mayer
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

S'il faut réduire les fonctionnaires ce sont d'abord les HAUTS FONCTIONNAIRES !

la gauche a deja un candidat .. JLM. Serait il devenu de droite ? Ou pour vous le seul candidat de gauche doit etre PS ? bizarre comme fin d'article d'analyse politique, nier un candidat soutenu par les militants PC, qui fait salle comble et prone les valeurs de gauche. 

Faudrait pas me faire un procès d'intention cher evemarie. Je suis entrain de vous dire que le PS et le PRG, ce n'est pas la "Gauche" alors il est où le problème ?

evemarie a du mal là ; dans un autre fil, elle se trompe aussi.

evemarie : svp, prenez du repos et revenez ; c'est bien de militer pour jlm mais vous fatiguez trop au point de taper sur ses électeurs là !

 

et tous ceux que la droite et la gauche ont placardés aprés leurs echecs 

  • Nouveau
  • 01/12/2016 19:15
  • Par

Ouh la la... Ca se "pignole" grave sur une étude de 2000 personnes..... Les derniers échecs des sondeurs n'inciteraient-ils pas au moins à augmenter les échantillons "représentatifs"?

Vous avez oublié le bémol le plus important:

chez les ouvriers sévit surtout une abstention supérieure à la moyenne nationale. Au 1er tour des régionales, l’abstention globale a été de 49,5% mais a grimpé à 56% chez les salariés et 53% chez les « salariés proches d’un syndicat ». Elle s’est élevée à 54% chez les proches de la CFDT, 47% chez les proches de Force ouvrière et 54% chez les proches de la CGT.

Un autre bémol que vous avez oublié c'est que la poltique française s'est pas mal clarifiée aux yeux des travailleurs avec le positionnement antisyndical du Fn, PS, LR, dans les luttes populaires contre la loi El Khomri, autre gros pavé non résolu. D'autre part le départ de Hollande est un aveu d'impuissance et d'échec de sa trajectoire à droite ce qui bien sûr renforce la droite dure mais aussi l'opposition dure à celle-ci. Bon il faut  bien sûr agiter les tripes à défaut d'agiter des solutions politiques mais cela fonctionnera-t-il aussi bien cette fois? Toutes les solutions droitières ayant échouées ( UMPS), l'urgence sociale grandissant, je doute qu'on ait le même résultat en 2017.

Intéressant. Je vais en déduire le nombre des "votant" fn à partir de ces "primaires" de "droite et  du centre". Mais cette enquête montre surtout la grande misère morale et l'inculture politique de ces "électeurs", dont il est avéré qu'ils constituent une "classe" d'individualistes étroits, manipulables, très éloignées du Bien Commun. Tout dépend désormais non pas, comme le début de l'article le préjuge, 

ha oui encore les electeurs qui sont, individualistes, manipulable ... Comme tout le monde, surtout dans un monde ou les gens ont peut de temps a consacrer a la lecture de la presse (tout le monde n'a pas un emploi penard avec internet) et qu'a la TV les info sont fausses. Le systéme ne laisse pas le temps aux gens de se documenter, et l'education national est tellement élitiste, comme toi, que la plupart des enfants sont, mal, ou pas formé, et ce n'est pas aux enfants d'etre bon, mais aux adultes de tansmettrent le savoir de manière efficace, c'est dans se sens la que ca marche. 

Mais les faibles preferent toujours s'attaquer aux faibles, plutot qu'aux responsables, bouc emissaire ... Et le peuple comme bouc emmissaire, comme les enfants c'est tellement pas dangeureux. 

... pardon, mon petit-fils m'a interrompu, je continue...

...le préjuge, donc, de l'"offre" "politique de l'umpsfn, que le "retrait" de hollande ne modifiera pas, vue l'hétéronomie de cet "électorat" et la "stabilité" d'une "offre" contrôlée par les bollorés-fouks, mais des 80 % de la population restante.

Article très bien fait ! :)

Bon pour info les primaires de droite ont rassemble 4 à 4,6 d'électeurs sur 44 millions

pour ma part et d'autres premier tour MELENCHON deuxième tour MELENCHON jamais 

jamais jamais je ne voterai fn fillon

 

Tellement triste de voir mon Président renoncer ce soir...

C'est ironique,  c'est ça ? ouf ....tu m'as fait peur 

  • Nouveau
  • 01/12/2016 20:23
  • Par

Hollande jette l'éponge. 

Préférez-vous Valls ? 

 

  • Nouveau
  • 01/12/2016 20:23
  • Par

  • Fillon est beaucoup plus vulnérable que Le Pen mais surtout au second tour où l’électorat populaire peut le flinguer si la campagne fait apparaître  toute l’étendue de son programme thatchérien.
  • le thème porteur de Fillon (libéralisme à tout crin ) est très largement remis en cause . ce n’est pas du tout le cas pour les thèmes porteurs de Le Pen (rejet  verbal de l’UE,  refus des migrants, etc), c’est ce qui fait que Fillon est plus fragile
  • il n’y aura pas de reconversion du FN vers Fillon parce que c’est invendable à la masse de l’électorat FN et que le grand capital a intérêt à garder le FN en stand by pour ramasser les morceaux après l’inévitable échec de Fillon
  • Cependant , je pense que Fillon  restera assez haut (20 à 25 %): les intérêts en jeu sont trop importants , et en cas de besoin on dégonflera la baudruche Macron dont le rôle est de garder le flanc gauche de Fillon sur le plan sociétal surtout . Les centristes tentés par un vote autre au 1er tour(Bayrou, Macron) rentreront vite dans les rangs si la perspective d’un duel Le Pen JLM devenait crédible

 

Si donc JLM veut être au second tour , il ne doit pas trop compter sur les déboires de la droite, mais être véritablement en capacité de passer de 15 à 25 % en rassemblant très largement à gauche , y compris beaucoup de gens (du PCF aux verts , aux frondeurs du PS et à d’autres)qui ont de fortes réticences sur son programme et sa ligne stratégique (pour des raisons très diverses)et pour cela il faut donner des gages.

 

Selon ce qu’il fera, cela indiquera en creux ce qu’est vraiment son objectif : une belle 3ème place ou gagner.

Quand on utilise les mêmes moyens, on aboutit au même résultat.

C'est bien le problème de JlM qui ne décolle pas de ses 10-12%. Il va falloir qu'il aille chercher de nouveaux électeurs là où ils sont, et qu'il ajuste ses propositions.

Ce sont çeux qui ont été abandonnés au bord du chemin de la mondialisation, et que la gauche comme la droite a trahis. Ça ne va pas être facile.

Il semblerait que sur pas mal de sujets, les électeurs UDI soient plus à droite que ceux (en moyenne naturellement) des LR. Ce n'est pas une surprise.

Lors d'une allocution télévisée à 20 H 08  Hollande a déclaré renoncer à être candidat en 2017 !

En renonçant à être candidat à sa réélection - situation sans précédent en France - Hollande signe l'aveu de l'échec de son quinquennat dont sont co-responsables Valls et Macron l'inspirateur et la tête pensante de la plupart des réformes anti-sociales d'Hollande dont évidemment la loi travail !

  • Nouveau
  • 01/12/2016 20:43
  • Par

Mediapart vire sa cuti à propos des sondages avec une enquête bâclée : pas de détail au niveau des sensibilités de gauche ; pour quelle raison ?

Après une multitude d’articles sur les candidats de la droite et pas grand chose sur ceux de la gauche (ou qui s’en revendiquent), voilà qui enfonce le clou.

Pas grave. Il suffit de lire en creux. ;)

  • Nouveau
  • 01/12/2016 20:50
  • Par

La démission de Hollande est un formidable aveu d'échec, et on aura du mal en France à faire passer Valls comme un candidat affranchi du bilan de ce quinquennat.

Fillon et Le Pen sont eux dans une logique sociale régressive, et sur la retraite et les salaires, les deux proposent un recul social de plus que Hollande et le PS ont préparé avec obstination. 

L'alternative, ce soir, plus que jamais se trouve dans la France Insoumise, vous savez, le candidat dont les médias évitent de parler si ce n'est pour le comparer au FN ou pour dénaturer ses propos.... 

Heureusement Médiapart a publié hier un article juste et objectif. 

On continue ? 

''la France Insoumise''! Brillantissime logo qui fait peur a toutes les sensibilitées politiques du citoyen... 

Fillon-Le Pen c'est la diagonale du fou avec en échec et mat, Merluchon 1er...

  • Nouveau
  • 01/12/2016 20:58
  • Par

J'ai une info ( très fiable me dit-on que Christine Lagarge serait Premier Ministre si Fillon était élu !!!) on a aimé 2007 -2012 ? on en redemande  ? et là les faffaires Sarko-Bismuth / Tapie / Woerth ..; pschhhttt !!! c'est ça aussi Fillon... et Fillon c'est la villa de Capri prëtée par Montezzemolo patron de Fiat , ce sont les Ferrari prêtées par Montezzemolo ( villa de Fillon ou villa de Montezzemolo ? Ferrari de Montezzemolo ou de Fillon ?  ) , ce sont les 24h du Mans ( payées par qui ? ) ce sont les cessna tous les we.. ce sont les sanctions les plus dures demandées pour un pauvre pilote amateur qui s'était perdu devant son Cessna !! c'est le fiston Fillon qui en Porsche Cayenne voulait semer la police.....( il y a des articles la dessus).. Fillon est amateur de corridas ! et Fillon considère que les fonctionnaires ne travaillent pas !!!! Il prend le RER , le bus , le metro Fillon ? Vu l'état de l'enseignement ds hôpitaux et autres administration ceux-là risquent de ne pas voter Fillon... Fillon est tout simplement anti social et ultra libéral... Bref Fillon c'est du Sarkozy dnt il a fait la politique pendant 5 ans avec le succès qu'on sait ! donc....

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Je préfere plutôt Louis XVI pour Fillon et sa fin pourrait lui ressembler ! 

  • Nouveau
  • 01/12/2016 21:20
  • Par

Le FN est le Parti Radical en négatif. Alors que les radicaux étaient de gauche avec la gauche et de droite avec la droite, le FN est de droite avec la gauche et de gauche avec la droite. La même ductilité et la même absence de fond, la même exploitation du vide politique.

58 % des ouvriers qui ont voté FN sont favorables à l’idée de « prendre aux riches pour donner aux pauvres » (contre 20 % des commerçants et artisans), et 35 % des premiers (contre 47 % des seconds) "

Pourtant les campagnes de peur du FN  ressassent toujours, depuis 50 ans et sans arrêt, la seule et même idée destinée à bourrer le mou des cerveaux faibles.....  et c'est exactement l'idée inverse  : prendre aux plus pauvres que pauvres (migrants, immigrés etc...) pour donner au moins pauvres. Voilà la seule antienne que répète à qui veut l'entendre la pitoyable Walkyrie de Foire.  Qui elle, ne fait pas partie des plus pauvres. Merci la Suisse, les Bahamas et Panama !

C'est la conclusion d'un siècle de "communisme" et de pcf à construire une "spiritualité" démocratique. Il n'en reste que aragon et le fn.

Arrête de péter plus haut que ton c.. ! 

Ce qui me laisse dubitatif c'est l'importance pour les électeurs du FN des immigrés, même et surtout parmis les plus pauvres Une paranoïa allégrement exploitée par ce Fhaine. 

C'est le resultat auquel nous a conduit la gauche au pouvoir, car aillant adopté depuis 1983 la doctrine liberale, basée sur la cupidité. Elle n'offre pas d'alternative économique.

Pour les "gens",  gauche ou droite c'est pareil. Il n'y pas d'alternative à la cupidité

Il faut noter que la droite elle, a également adopté toutes les avancées d'ordre sociétal, autrefois patrimoine de la gauche.

Conclusion; puisque il n'y a que la cupidité comme unique horizon économique, et bien nous les pauvres, les perdants du systéme, qui avons bien intégré la leçon, tapons sur plus pauvre; l'immigré, de préférence non européen, car ils est plus démuni.

Melenchòn va avoir beaucoup de mal à faire comprendre aux plus démunis, que les vrais responsable de l'austérité et de l'augmentation de la pauvreté (pas seulement en France) ce ne sont pas les immigrés, sinon la doctrine libérale déjantée appliquée autant par la  droite que par cette trés singulière gauche de gouvernement. En France comme en Europe.

 

 

  • Nouveau
  • 01/12/2016 23:39
  • Par

Fillon-Le Pen c'est la diagonale du fou avec en échec et mat, Merluchon 1er...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 02/12/2016 08:46
  • Par

La multiplicité des candidats de la gauche tous courants confondus (ni LR, ni FN) n'aura qu'un seul vainqueur, le duo LR/FN.

Ces candidats, s'ils mettent vraiment l'intérêt général au-dessus de leur intérêt personnel, devront tous accepter de passer par une primaire.

Le candidat unique issu de cette primaire pourra taper comme un sourd sur les dangers économiques énormes que présente le programme Fillon, aussi bien pour les classes moyennes et populaires, que pour l'intégrité d'institutions essentielles comme le système de santé ou l'enseignement.

Si ce candidat arrive au second tour, il y à fort à parier qu'il sortira vainqueur de son duel contre le FN.

Mais bon, avec des "si", il paraît qu'on peut mettre Paris en bouteille, mais sans aller jusque là, ce sera déjà bien d'arriver à bouchonner le  Château Fillon.

 

Pour arriver à une primaire unique de la gauche.... Il y a 4 préalables :

Que Merluchon 1er accepte la primaire...

Puis que les prétendants acceptent  le leadership de Merluchon 1er, si c'est le vainqueur...

Ou que Merluchon 1er accepte le leadership de Valls en cas de victoire...

ou encore plus incertain que Merluchon 1er accepte le leadership de Taubira (si elle se présente...) ou de Montebourde si ce sont eux qui gagne!

Dans tous les cas de figures, la probabilité n'existe pas... par la grâce des Trotskistes, gens qui n'existent que par la crise et dans la crise, secte extrêmement soluble et apte à disparaitre dans la bienveillance... 

 

Si la Gauche n'arrive pas au second tour , il n'y aura qu'un responsable HOLLANDE ! 

Par sa haute trahison des idéaux de la Gauche , il est l'unique responsable . 

Voilà ce que pense le peuple lorsque l'on sort de parisiano-centrisme journalistique 

  • Nouveau
  • 02/12/2016 09:26
  • Par

unis pour la vie..

boni

"Sciences-Po Paris/Fondation Jean Jaurès/Service d'information du gouvernement,"...

voilà tout est écrit, ces gens continuent la confusion gauche = PS pour de bonnes raisons que nous connaissons et qu'il faut déjouer...

Dans le fil des commentaires j'apprend qu'il ya un article sur Mélenchon ?

j'ai parcouru deux fois la Une pour enfin le découvrir perdu sous le gros titre sur la droite!

merci de l'info, l'article m'aurait échappé

https://www.mediapart.fr/journal/france/301116/melenchon-se-dresse-en-unique-rempart-fillon-gauche

Le meeting de Mélenchon à Bordeaux est formidable en lien dans l'article...

L'électorat FN se constitue de 2 poles importants : les Dupont la Joie et les milieux populaires. Pour avoir fréquenté le FN, je peux dire que les Dupont la Joie sont les plus actifs au niveau militant mais ceux-ci arrivent très rarement à occuper des postes de responsabilité. Les milieux populaires s'expriment surtout lors des votes mais la structure militante est quasi inexistante. On voit rarement des gens vivant en-dessous du seuil de pauvreté s'exprimer au sein du FN, ces gents là quand ils votent FN, c'est parce qu'ils rendent responsable l'arabe ou le noir responsable de leur situation en étant venu lui prendre son travail. Le seul électorat du FN sensible aux arguments de Fillon est celui des Dupont la Joie. En cas d'un duel Fillon - Le Pen, il est certain que Marine Le Pen fera le plein des voix ; possible aussi qu'elle récolte un bonne partie de l'électorat populaire qui n'aura plus rien à perdre et qui se souvient de l'erreur de 2002.

Ne faites pas le second tour de la Présidentielle de 2017 avant le premier tour.  Ce sont les français qui décideront, pas vous !

Les diverses élections, en France, comme ailleurs, devraient vous rendrent plus modestes.

Je sais bien que pour vous, Emmanuel Macron, est de gauche...autant que François Fillon, et Marine Le Pen, c'est dire !

Tiens, ce matin, sur France-Inter, le grand éditorialiste, Thomas Legarnd, essayait encore de nous vendre sa daube.

Dites, il y croit réellement à ce qu'il dit , ou il y est obligé par son taulier  du 7/9 ?

tant qu'on a pas le petit p statistique.... autant jeter la pièce de monnaie en l'air...

Il aurait été riche d'enseignement de connaître le % de versatilité des électeurs frontistes en leur demandant la couleur de leur bulletins sur les 10 dernières échéances électorales ...

Index de droititude et je ne sais qu'elle usine à gaz ne démontre rien ce qui compte c'est le bulletin de vote final. Dire que le FN est de droite est une analyse historique. Le vote Frontiste est de plus en plus hétérogène.Vous verrez si Marine LP est au second tour avec Mr Fillon cela aura juste démontré que votre index est faux. A moins que les électeurs de gauche ne vote contre leur camp ce qui est peu probable. En ce moment la publication de sondages aussi esthétiques devrait être faite avec modération. 

 

Non ! : ''Fillon ou Le Pen (et réciproquement) ET, quand bien même (car il ne suffit pas de le dire !) on sera encore très loin d'être là où il FAUT être, c'est à dire  ''par-delà la droite et  la gauche''... l'obligation de voter Macron au 1er tour -puisque ce qui est absolument certain (ne serait-ce que cela : faites le décompte de tous ceux qui s'en proclameront ''le seul vrai'' candidat), c'est que la gauche ne sera pas au 2ème tour''.

JT

C'est quoi cette conclusion ?

"Tout dépendra en dernier ressort des enjeux sur lesquels portera la campagne, de la capacité de la gauche à présenter un-e candidat-e crédible, et de la mobilisation respective de chaque camp."

Vous éliminez de fait tous les candidats déclarés et vous considérez donc que la crédibilité passe par la primaire du PS ???

Indécrottables chez MDP !

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

[1] Enquête TNS-Sofres par téléphone, coordonnée par les universitaires Florent Gougou et Vincent Tiberj, avec le soutien de Sciences-Po Paris/Fondation Jean Jaurès/Service d'information du gouvernement, sur un échantillon national de 2011 individus représentatif de la population inscrite en métropole, 14-23 décembre 2015. 80 % des personnes interrogées expriment une préférence partisane, dont 122 pour le Modem, 65 pour l’UDI, 59 pour Debout la France, 459 pour Les Républicains et 239 pour le Front national.