Comment Facebook achète la presse française

Par Nicolas Becquet (Observatoire européen du journalisme)
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Mediapart aussi ,en mettant des appliques en direct et iPhone sur ces réseaux pourris Google qui dirige les humains,c'est atroce ce qui se passe.Il suffit de ne pas y être,surtout pas, c'est simple la vie.Donc MDP vous passez sur Linux!!!

C'est bien là toute la naïveté des utilisateurs ... Et des médias français ! 

NI FESSESBOUC NI TOUITEUR ! 

Les logiciels privateurs vous font perdre votre âme d'enfant.

« Soyez réaliste. Demandez l’impossible ». Vivez votre vie à fond, osez rêver, nagez à contre-courant, et vos rêves deviendront réalité. Ce slogan aurait pu être écrit pour décrire la mission de Richard Stallman, le père de GNU, de la licence GPL et du mouvement du logiciel libre. Mon gourou laughing

Ni GOOGLE c'est eux qui sont derrière tout.

On est bien d'accord, Alberteins, il ne faut pas donner le bâton pour se faire battre (je chasse autant que possible les GAFA de ma vie, à l'incompréhension d'une bonne partie de mon entourage). Mais c'est l'argument débile du genre « ah, vous êtes contre le grancapital, mais vous utilisez Youtube, hein », et autres fadaises, qui commence vraiment à me courir sur la rate. On se bat avec les armes qu'on a à disposition. S'il fallait les écouter, on capitulerait en rase campagne. C'est la suite logique du bon vieux « ah, ben, on peut rien faiiiiiire, hein ». Il y a un juste milieu, et la réponse de Joseph G est à mes yeux encore plus "posturale" que le post qui l'a sucscitée.

Non mais Windows ou Mac c'est très facile, en plus on a des distributions Linux simples, faciles à prendre en main et très performantes; Il suffit d'essayer une petite semaine et ensuite on l'adopte.

C'est pas les OS en eux-mêmes qui me posent problème, en fait, c'est la faiblesse des applications, en particulier en bureautique -perso, les versions d'Oo que j'ai pu tester me donnent envie de m'arracher les yeux en hurlant des exorcismes sumérienssealed...

Je suis de très bonne volonté, mais quand je travaille pour mes élèves ou mes stagiaires, j'aime faire du travail soigné, et c'est absolument impossible avec autre chose que la suite de microsoft... à mon grand regret. Mais je gagnerais peut-être à être détrompé, j'avoue que je n'ai pas poussé plus loin que cela.

Moi toutes les personnes qui utilisent Open Office, n'ont absolument aucun problème, d'ailleurs de nombreuses administrations utilisent ce logiciel. Moi personnellement je l'utilise au quotidien et contrairement à Windows je peux travailler sur tous les formats de documents et à priori le travail est soigné, je ne vois pas trop les problèmes que tu évoques.

Youtube pour les producteurs un peu radin de contenus:

http://www.avinit.fr/streaming-live-comparatif-des-plateformes-disponibles

ni Google qui est derrière tout ces réseaux ,qui rachete tout .

Essayez donc Open office, libre et gratuit qui existe depuis 2000 et fonctionne sous les différents OS, y compris Linux et Ubuntu.

Des faits pour étayer vos propos, éventuellement ? (si ce n'est pas trop demander)

Oui. Mais cela peut être élargi au capitalistes européens, notamment aux français (les banques, le comité des forges, Renault etc...).

Ben renseignez vous, médiapart assume totalement recevoir des financements de Niel par exemple.

Vous pouvez préciser  ????

Merci  

http://www.acrimed.org/Xavier-Niel-le-capitalisme-cool-a-l-assaut-des-medias-3-le-sauveur-de-la-presse



Outre son investissement dans Le Monde, Xavier Niel est aussi entré au capital de plusieurs autres médias, principalement en ligne : Mediapart, Bakchich, Atlantico, Causeur, Owni, Électron Libre...

  Ça m'a aussi beaucoup surpris, surtout venant d'un media qui dénonce les liens de la presse avec les millionnaires et autres milliardaires. Il y a la façade promotionnelle et ce qu'il y a derrière.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Bonne lecture, bonne lecture: "On ne tombe jamais de le même abîme. Mais on tombe toujours de la même manière, dans un mélange de ridicule et d'effroi" nous dit/rappel - vous ne l'aurez pas l'auteur à la dernière page de ce livre plutôt édifiant. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Bonne lecture, bonne lecture: "On ne tombe jamais de le même abîme. Mais on tombe toujours de la même manière, dans un mélange de ridicule et d'effroi" nous dit/rappel - vous ne l'aurez pas l'auteur à la dernière page de ce livre plutôt édifiant. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"Sur ces trois millions, 1,325 million a été fourni par les apports personnels des fondateurs (550 000 investis par Edwy Plenel et le même montant par Marie-Hélène Smiejan, 100 000 euros par Laurent Mauduit, 80 000 euros par François Bonnet, 40 000 euros par Gérard Desportes).

Le complément provient d’une Société des amis de Mediapart, présidée par le mathématicien Michel Broué, réunissant 46 membres fondateurs (dont Xavier Niel, cofondateur d’Iliad-Free, actionnaire pour 200 000 euros, Maurice Lévy, PDG de Publicis, pour 5 000 euros, François Vitrani, directeur général de la Maison de l'Amérique latine, pour 5 000 euros également). La SAM représente un montant total de 504 000 euros, auxquels s’adjoint 1 million d’euros à parts égales entre les investisseurs Écofinance (Jean-Louis Bouchard) et Doxa Jean (Thierry Wilhelm)82."

Voilà, que du beau monde...du monde de Macron surtout, pas du notre.

Je vous recommande La Disparition de Josef Mengele, d'Olivier Guez, chez Grasset. Extraordinaire, pour ne pas dire ahurissant !

Merci pour ces précisions.

Et cette même presse nous bloque l'accès quand on va sur leur site à cause d'un bloqueur de pub intégré au navigateur.

TF1, Le Parisien, Le Monde et le Figaro ne sont pas toute la presse nationale non plus.

Entre Facebook et les grands industriels qui détiennent les titres le plus important est de dénoncer les fake.

Excellent

fesse1

moi j'ai racheté un  phone Blackberry,non androïde, sans Google,dépêchez vous y'en presque plus,avec clavier américain en blanc ou clavier: AZERTY  ,par le  net il y en a sur le site de la FNAC,il marche sur Xquick ,no google,pas terrible,mais ,jene  vais jamais chercher d'infos sur  telefon ,je vais sur mon vieux mac et Safari qui est hors Google, ,le seul  ,jamais  de  réseaux maffieux ,ni -e mail, by phone, pas du tout amis, et zéro applications,et Linux et Tor sur le net.Bon reste les SMS qui sont tous fliqués, par les boites  qui revendent vos infos a la seconde et la police qui vous ecoute!!

et en plus je suis nullissime en net and co,je désobéis simplement, c'est ma nature.

........ la CLASSE  !!! cool

...et je ne plaisante pas !!! 

embarassed

même réaction.

  • Nouveau
  • 01/12/2017 21:06
  • Par

Halte au Grand Capital mondialisé, US-Fessbouc go home, nous voulons de la fessepresse frrrrrançaise, monsieur...

Yes Sir ! http://www.acrimed.org/Les-oligarques-des-medias-video-d-un-jeudi-dhttp://www.acrimed.org/Le-gouvernement-s-attaque-a-l-audiovisuel-public

Bon, kantesque que Canard va se mettre à la communication moderne comme la haute physique s'est mise aux Computing Sciences ? Je sais bien que The Medium is the Message, mieux, The Medium is the Massage... dans le 1er arrondissement, y'a pas les salons idoines ?

Plus sérieusement : coté "International", je préfère consulter la presse internationale, i.e. anglo-saxonne. La BBC, CNN, al-Jazzera, etc., me conviennent mieux que Radio Paris, le client que je suis sait ne pas en faire une Pravda (take it easy, buddy), et que le Gaulois qui est en moi se rassure : je n'achète pas leurs canards, je les vole.

Ceci dit, si on me propose de la bonne made in France, genre The Intercept...

kantesque que Canard va se mettre à la communication moderne

Faut lui demander.

01 42 60 31 36

173 rue Saint-Honoré 75001

redaction@lecanardenchaine.fr

 

Oui on sait, c'était mieux dans le temps.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Facebook n'est qu'un outil, et il y a différentes façons de l'utiliser. Le mot clé est partage des infos, et on n'est pas obliger de ne partager que son nombril. Par exemple, on peut se fabriquer son propre canard en s'abonnant gratuitement (désolé Edwy) à des journaux hors Hexagone (de l'air, etc.) ou à des blogs de gens qui habitent Pétaouchnok.

« Si c'est gratuit, tu es le produit »... et alors ? Dès que tu fais affaire avec un FAI, tu es un produit. Et si la communauté du logiciel libre nous fait un free book, je suis preneur.

Idem pour la police : elle pêche "au chalut" tout ce qui passe par le Web, ce qui nous sauve, c'est le nombre. Et si tu es un personnage important traqué par la CIA, il y a des outils pour faire son clandestino. Des outils de pro, je veux dire...

La censure ? Moins que chez frenchbook, même sur les sujets "sensibles" comme la Palestine. Et sur la Frrrance, pas de problème : vue de Californie, it's peanuts. Ça se passe comme ici : un petit surgé dénonce telle ou telle publ ou commentaire, et le robot le dégage, so what !

"Fesse bouc" ? Les facebookophobes fantasment... s'ils se sentent seuls, y'a mieux : AdopteUnMec.com, lol.

  • Nouveau
  • 01/12/2017 21:19
  • Par

j'avoue me sentir complètement "largué"... d'où l'inanité de mon commentaire, dont l'unique intérêt consiste à poser les questions subsidiaires : suis-je tout seul? allo, y'a quelqu'un? pourquoi je trouve pas l'interrupteur?

Toute cette machinerie pour cliquer sur un pouce, une novlangue imbécile (enrichir l'expérience, analyser l’engagement), une analyse quantitative de l'audience... Au final, beaucoup de produit pour du rien.

bon, je ne suis pas tout seul smile

Je me sers de mon bloqueur de pub aussi pour éradiquer les liens vers facebook-twitter-google-etc des pages que je visite. Je ne me rends compte qu'ils existent encore lorsque je ne vois pas le lien proposé cool.

Je comprends votre sentiment de confusion, Facebook s'en sert abondamment pour vous faire croire qu'il va apporter de la lumière dans ces ténèbres virtuels, cela fait parti de leurs propagandes. Ne vous inquiétez pas, il y a encore des "militants" pour un monde numérique juste. Comme le mentionnait un collègue ci-dessus n'hésitez pas a taper Diaspora ou Framasphère sur un moteur de recherche pour des réseaux sociaux "équitables".

Moi j’ai l’impression que les gens autour de moi (grosso modo des quadras en region parisienne) vont de moins en moins sur Facebook, il y a de moins en moins de posts « d’ amis » remplacés par de la pub ou des posts d’amis d’amis pour faire du remplissage. Il parait que les plus jeunes (15-20 ans) n’y vont plus du tout. Est-ce que quelqu’un a le meme ressenti ?
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

@Baloz  @Olivier Batard  @Barbidule

En fait, ne plus comprendre grand chose à ces "outils" que j'ai un peu utilisés ne me dérange pas trop -dans la mesure où dans cet usage très modique, je n'ai pu éventuellement nuire qu'à moi-même.

Par contre, j'aimerais être plus au fait des enjeux dans ce monde numérique, et l'article de Nicolas Becquet me semble contenir une dimension "lanceur d'alerte" pas négligeable. Mais techn(olog)iquement, la faculté de l'appréhender est au-dessus de mes moyens (et je n'ai que 64 ans!)

Les présidents-qui-gazouillent dénaturent selon moi leur fonction, mais je me fais régulièrement agonir si j'aborde le sujet sur le mode vieux con. A la limite je m'en fous, ce qui m'importe plus est qu'une presse encore libre bon an mal an ne se fasse avaler à terme.

 

 

Franchement, non. J'aimerais bien, mais je ne crois pas.

Ce n'est pas "mon ressenti", ni les retours dont je dispose. Tous âges confondus. Les 15/25ans étant très accrocs. Une étude sur le téléphone et son utilisation par cette tranche d'âge, publiée dans le Monde concluait, il y a peu, que les jeunes ne se servent plus du téléphone, ni pour appeler, ni pour répondre, ni n'écoutent plus les messages vocaux (ce que confirment nombre de parents et adultes), ce qui témoigne d'un changement profond des modes de communication...le dialogue n'étant plus prisé. Une mise à distance supplémentaire que celle de la mise à l'écart de la voix. FB, et les SMS très courts sont privilégiés.

Non je n'ai pas ce ressenti-là pour Facebook, je l'ai pour la viande et produits associés : de moins en moins de gens en mangent et ceux qui en mangent ont considérablement limité sa consommation...

cool

Oui c'est sur que les jeunes sont tres accros aux reseaux mais il parait qu'ils vont essentiellement sur Snapchat et Instagram, FB étant considéré comme un truc de vieux (leurs parents), peut-être qu'ils s'y inscrivent plus tard vers 25-30 ans. 

et ces médias continuent à être subventionnés avec nos impôts tandis que les moyens manquent tant partout ?

au sujet de la presse libre :

Ce matin sur France Inter Sonia Devillers avait un invité qui continuait avec cette histoire CH-mediapart (rédac en chef de Marianne de mémoire). Elle était très bien car comme toute personne normale est interroge sur l'exagération.

et bien c'est du propre ! Comme disait ma grand-mère.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

C'est bien ce que je craignais...

Merci Philippe!

Facebook n'hésite pas à pratiquer massivement le vol de contenu pour s'enrichir, comme cela est dénoncé par les créateurs de contenu. Comme la pratique du freeboting dénoncée ici, par exemple :

https://www.youtube.com/watch?v=t7tA3NNKF0Q

Et après ça, les autorités dénoncent à la place les "pirates" du P2P...

C'est bien pratique! : sont élus ceux que les proprios des  GAFA  ont choisis .

  • Nouveau
  • 02/12/2017 03:57
  • Par

Fuck this world : peut-être qu'en anglais ( comme ça fait cool ) ça ne sera pas censuré !??

je me marre aussi, de cet article,MDP manque pas d'air, alors que MDP joue la vierge effarouchée,et  n'est pas sur Linux ,et Googeulise partout sur son site,cad via Google, qui pompe toutes les infos sur nous ,et sur ce qu'on dit ,vendus par google a des millions d'algos, qui les utilisent pour vous réduire a l'état d'objet, et MDP qui nous relaye via nos blogs , sur les réseaux mouchards pas sociaux du tout, tuiitttwitt et facebeurck,,même sans trackers  ,ils nous suivent a la trace .

Pour les live si vous avez un soucis avec firefox on vous conseil d'utiliser chrome le navigateur de google et si ça ne vous plait pas en dernier recours on vous donne un lien vers Dailymotion qui est à V.Bolloré...

ça marche sur Safari qui ne dépend pas de Google!

et ghost ça existe toujours?

et twitter et les autres pas mieux,Google est partout donc être sur Linux ,et sur télefons non androïdes, qui ne passent par Google,Faisse book c'est Google,il vend tout,pique tout, et retire des contenus sur les réseaux  dits sociaux,sur telefon, sur net,,un cauchemar ,sus a Google qui est derrière tout.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

non pas convaincue et 30 millions sont les piliers du système,alors on sourit!

Au delà des problèmes que vous soulevez justement se pose le problème de la chasse à l’audience et au clique qui pousse les médias à faire de l’info buzz. Au fond l’important n’est pas/plus d’informer mais de générer des revenus. 

Evidemment d'accord avec cet excellent conseil !!! 

Sauf que les lecteurs de Médiapart ne sont pas accros de Facebook, et en revanche, les accros de Facebook ne lisent pas Médiapart.

Donc il n'y aura sans doute pas d'effondrement de Facebook dans les prochains jours... hélas

 

Tout à fait en accord avec vous, sans oublier que le courriel reste un des seuls moyens libres et accessible de communiquer sur internet. C'est le seul équivalent électronique à une lettre papier. Ne fustigeons pas internet dans sa globalité, il est encore possible de communiquer librement par ce formidable outil qu'est Internet. Rappelons que les inventeurs d'internet n'ont jamais touché un sous de leur création et l'ont créé pour que les gens puissent communiquer plus facilement, les réseaux sociaux ont juste profiter de leurs travaux pour faire de l'argent. Ne méprisons pas le travail des pionniers smile

 

En résumé n'oublions pas que Facebook n'est pas INTERNET, internet est libre ne laissons pas Facebook l'enfermer.

C'est tout à fait ce que je pense.

D'ailleurs mon "réseau social" je l'ai déjà! et je l'entretiens, je vois mes proches, mes amis, mes collègues, les connaissances de collègues...  on parle, on s'apprend des choses (intéressantes ;-)), c'est gratuit en plus! grâce au bouche à oreille, chacun avance dans ses projets. J'écris souvent des lettres, on me répond ou pas, ce n'est pas grave, ça reste dans un endroit unique, ça ne se perd pas dans les méandres nauséabonds (comme le dit un abonné) des réseaux fessebouc ou touiteur ou autre. On garde la maîtrise de ce qu'on dit et on évite le "moussage" vain, stérile, souvent ridicule, pitoyable, des adeptes du m'as-tu-vu. On évite aussi de se noyer le cerveau en passant d'un truc à l'autre sans cesse, sans jamais avoir le temps de réfléchir, de prendre du recul, de distinguer les choses... bref, comme le disent d'autres abonnés, on évite ainsi la servitude volontaire!

Très juste! smile

Le modèle de Facebook, Google et Amazon est de créer un web propriétaire où l'internaute passe littéralement sa vie.  Dans cet espace il se divertit (vidéo, jeux), s'informe (presse), achète (e-commerce), communique (messenger, email...). L'objectif est qu'il ne quitte pas cet espace puisqu'il est alors captif pour regarder de la pub ou se voir proposer des centaines d'offres diverses.

Dans ce modèle les médias ne servent qu'à alimenter les flux des internautes et deviennent des sous-traitants pour la production des contenus. Comme les capacités financières des uns (GAF) et des autres (médias) sont complètement asymétriques (1 à 1000), la tentation de départ est grande pour les médias. Mais à terme ils deviennent complètement dépendants et donc peu indépendants...

PS comment se passera la traitement médiatique de la campagne de Zuckenberg s'il se présente en 2020...sujet intéressant.

Vous attendez de Facebook des choses qu'il ne vous propose pas.

L'anonymat n'est pas possible, il faut confirmer son compte par un numéro de portable. Vous pouvez très bien ouvrir un compte Facebook via TOR ou un VPN mais cela n'a aucun sens puisque Facebook connaitra à minima ce numéro et les information diffusées sont à considérées comme publiques de facto.

Les comptes non confirmés sont bloqués, vous pouvez toujours le récupérer en prouvant votre identité.

Facebook est très clair, vous utilisez un service et en échange vous payez avec vos données personnelles qui seront utilisées comme bon leur semble et notamment en publicité ciblé.

Aucun rapport en terme d'usage entre un réseau social et le mail qui par ailleurs n'est aucunement sécurisé sauf à rester dans un espace crypté, ce qui est rarement le cas.

Effectivement d'autres réseaux existent, c'est donc un choix personnel avant tout !

 

Je confirme que l'inscription derrière un VPN ne fonctionne pas, même en double facteur. On vous fait passer par de multiples CAPTCHA, on vous promet une réponse qui n'arrive jamais et votre "unborn" compte n'est jamais activé (essai réalisé à trois reprises avec trois VPN différents).

 

Et l'expérience, que je viens de reproduire, démontre qu'il est encore possible de demander l'enregistrement d'un compte sans mobile (à contrario de twitter), au bon vouloir de Facebook.

Il y a un lien tenu entre réseaux social et moyen de communication, puisque Facebook est un outils qui, quoiqu'on en dise est censé faciliter la communication. Ne serait pas l'objet de Facebook messenger ?

 

Mais encore une fois, comme le fonctionnement de FB est opaque, l'inscription est une aventure dont Facebook est l'auteur.

 

Quant à ce que vous offre Facebook, je ne suis pas certains que ce soit aussi clair que cela, ils vous promettent une identité et un moyen de communication mondial. Je ne suis pas certains que le prix à payer pour cette identité numérique soit connu de tous les utilisateurs.

 

Bref pour résumer, il existe des alternatives de communications libres et développées dans des RFC comme SMTP, POP, IMAP, XMPP. Il suffit de s'en servir, et là je m'adresse aux médias, entreprises, comme aux particuliers.

 

Le courriel pas sécurisé ? N'oublions pas OpenPGP, un standard (RFC 4880) répondant à cette problématique. Il suffit de s'en servir, de multiples outils libres et gratuits sont disponibles.

Oui certes c'est plus complexe pour tous les acteurs d'appliquer des standards que de cliquer sur Facebook. J'en conviens.

 

Après tout vous avez le droit d'aimer et de participer à Facebook, le tout c'est de connaitre les enjeux.

 

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

 BINGO      Médiapart  !!!

             .. quand je  vous dis  où serions  nous sans Médiapart  !!!!

  Merci de l admettre .....!

.........S V P  :  campagne de  Parrainage avec  les fêtes  !!!cool

cool JOYEUX  NOEL  ! cool

...et   Boycotte  du Foie  Gras biensur  outre   Dattes d Israel   !!!  ......il y  a des Dattes de Palestine  ! 

cool

 

"outre   Dattes d Israel  il y  a des Dattes de Palestine"    

L'essentiel est d'avoir le choix dans la datte !

Pardon c'est plus fort que moi, je ne pouvais pas la manquer, celle-là ... wink

  • Nouveau
  • 02/12/2017 12:45
  • Par

@Mediapart

Je trouve que vous n'allez pas assez loin dans cet article et notamment par rapport à vos propres commentaires négatifs sur l'impact possible de ces changements.

Après tout vous utilisez aussi les réseaux sociaux pour votre propre audience, c'est normal comme toute entreprise qui cherche à élargir sa base de client lecteurs et veux promouvoir son savoir faire.

Payez vous quelque chose pour ce service ? Avez vous les moyens ou la volonté de mettre en place une plateforme numérique et collaborative de type Facebook par vous même ?

Les entreprises qui ont lutté contre ou n'ont pas suivi la transition numérique de leur métier ne sont plus la pour en parler.

Les concurrents de Facebook sont Google, Apple et Amazon en tant que diffuseur de contenu, pas forcement les médias. N'avez vous pas un intérêt à entrer aussi dans ce modèle si vous pouvez mettre en avant la qualité de votre travail en exploitant la force de frappe de ces réseaux ?

Ou peut-être cela n'a aucun sens pour vous car limité au format video ?

 

Au-delà de cette "servitude volontaire" qui couvre aussi l'utilisation de ces "outils" ou plutôt de ces instruments, c'est curieux comme les gens - quels qu'ils soient, d'où qu'ils viennent - participent allègrement, furieusement, compulsivement à la dissipation des frontières entre espace privé et vie privée et espace public où règne de ce fait un voyeurisme imbécile et chronophage. C'est curieux que les gens croient vivre pleinement et partager parce qu'ils étalent sur ces réseaux dits sociaux, des morceaux de leur quotidien, de leurs réflexions, de leurs émotions, sans recul, sans retenue ni pudeur. le quart d'heure de gloire dans une société de spectacle, étendu sans limite... Chacun écrit un roman personnel souvent insipide et en jouit. C'est curieux d'être avec les autres, d'accepter une information formatée, appauvrie pour s'adapter au plus grand nombre, de vivre, de sourire, d'aimer et de voter via ces réseaux ... Chacun derrière un écran Gafamisé, chacun pesé, anatomisé,  nourrissant des machines aveugles et le monde tourne efficacement et pragmatiquement au grand bonheur du fric.

Comment Face de bouc achète la presse française.

Quelle presse française????? Parce qu'il existe encore une presse française qui ne s'achète par personne parce qu'elle respecte son lectorat.

 

La presse française qui se laisse acheter par Face de bouc ne vaut pas grand chose.  "Ma mère disait, quand elle examinait un viel objet: "il est temps que je le vende si je ne veux pas perdre d'argent dessus".

 

Je ne suis pas contre Face de bouc, je suis contre les élites politiques qui laissent faire tout et n'importe quoi au nom de la liberté . La liberté des puissants (dont Face de bouc) pour le moment se fait au détriment de la liberté pour tous.

 

 

"Comment Face de bouc achète la presse française

Quelle presse française?????"

La pressetituée !

  • Nouveau
  • 02/12/2017 14:58
  • Par

Ah ! Les phalanstères... On y est bien, loin des fureurs du monde et de tous ces crétins qui font le contraire de ce qu'on leur dit, rien que pour nous emmerder.

Tiens, ne seraient-ce pas les logos de fezbouc et Tout-y-t’heure que l’on voit sur Mediapart en haut des pages ?

Big brother is watching you!

A DISTRIBUER LARGEMENT SUR ...Les "résosoçios " cool

 

Un milliardaire américain, très soucieux des intérêts américains, achète des parlementaires européens ... et la presse d'investigation ... 


https://www.youtube.com/watch?v=Cn10FTPjULo&feature=youtu.be

 

Ce qui me paraît bien plus grave c'est que l'Elysée, Matignon, l'Armée (pour ne citer qu'eux) utilisent des logiciels américains avec des serveurs (ou hébergeurs, je ne suis pas très calée) qui se trouvent au Texas. 

Ca ne me paraît pas prudent. 

C'est contraire à l'indépendance de la France. 

De Gaulle n'aurait pas accepté. 

 

 

  • Nouveau
  • 02/12/2017 17:34
  • Par

À vous lire tous ou presque, comme l’impression qu’il s’agit d’un panel de vieux et d’aigris face à la modernité...

le problème ne sont pas les outils mais les distorsions créées avec.

Par exemple, je viens de découvrir que mon abonnement internet et mobile vient d’inclure un portail presse jusqu’à avril, puis il devient payant et son prix sera équivalant à un actuel chez un seul titre. Du coup je me suis désabonné d’un titre inclu dans le portail et je ne vais plus aller chez le kiosquier le vendredi pour un autre titre que je continuais à acheter de façon physique.

Bref, l’invention de la presse gratuite va encore faire des ravages et ce ne sont pas les GAFA qui sont à l’oeuvre, mais les FAI bien français....

Sûr que les FAI ne sont pas eux non plus des philanthropes. Mais bon, il sont frrrrançais, monsieur, donc patriotes, de vrais Européens, quoi ! Ouimé... ce monopole ne constituerait-il pas un odieux attentat contre la concurrence libre et non faussée ? Me voici soudain plongé dans un abyme de perplexité.

FB go home, Google go home... FAI dégage ?

Que Zuckerberg et son Facebook soient détestés par les gens qui regrettent le temps des rotatives, des odeurs d'encre et du syndicat des typos est compréhensible. Mais venant de la part d'abonné.e.s à un journal en ligne, la rébellion contre la drogue Web et ses dealers peu faire sourire.

Ignorant tout des business models de la presse d'information, je fais confiance à ses Chief Executive Officers pour inventer les leurs, à deux condition : 1) qu'ils trouvent les moyens de ne pas se retrouver pieds et poings liés avec le grand capital industrialo-financier, et 2) qu'ils se démerdent pour rémunérer le travail de leurs personnels salariés, sans en faire une "variable d'ajustement" svp.

Article instructif, même si certains termes mériteraient d'être définis et expliqués.

Je constate qu'aujourd'hui, via Youtube, Mediapart, organe de presse qui se veut indépendant, fait un "live" pour le 10ème anniversaire du lancement de son pré-site.

D'où cette question sûrement idiote : au vu des multiples videos publiées sur Youtube et qui permettent à Mediapart d'accroître son audience et le nombre de lecteurs, Mediapart a-t-il noué un partenariat avec ce diffuseur ? Et si oui, quelles obligations réciproques, quelles contreparties ?

Pour aller plus loin, l’interview de Nicolas Becquet suite à cet article: https://soundcloud.com/journalismdesign/episode-2-nicolas-becquet-facebook-et-les-medias

Bonsoir Nicolas Becquet,

pour développer davantage ma pensée qu'en quelques mots, j'ai écrit ce billet de blog.

Je vous remercie de votre article qui m'en a suggéré l'opportunité.

Bonjour,

Mediapart commence son article par cette introduction  :

  • "TF1, Le Figaro, Le Parisien, Le Monde... Depuis 2016, Facebook verse des millions d'euros à plusieurs grands médias français pour produire des contenus vidéo sur son réseau social. Une pratique qui pose la question de la dépendance des rédactions et ouvre la voie à un système à deux vitesses pénalisant les « petits médias ».

 

Comme d'autres je n'ai pas eu accès à la vidéo en direct de la soirée spéciale du 02/12/2017. J'ai Firefox (qui me parait plus indépendant que d'autres navigateurs) mais via ce navigateur Firefox à jour la vidéo en live est impossible à lire sur le site ou via Youtube pour bon nombre d'entre nous alors que Edge ou Chrome autorise la lecture mais sous quelles conditions ? Le présent article me parait intéressant car il rejoint mon questionnement que j'ai adressé à Madame Sophie DUFAU journaliste à Mediapart :

  • Madame Sophie DUFAU,

    Il faut qu'il y ait eu plusieurs alertes depuis de longues semaines, au minimum depuis la soirée organisée avec le premier ministre et maintenant lors de cette soirée d'info en vidéo, annoncée comme exceptionnelle, pour que Mediapart (uniquement accessible en ligne) donne plutôt discrètement un lien à certains. Il est essentiel que tous les abonnés puissent profiter de leur abonnement et de tout le contenu du journal.

    Cela est-il le signe d’un embarra ?

    Youtube est "bloqué" dans Mediapart via Firefox sans solution  il semblerait que finalement Mediapart s’incline et donne uniquement dans les commentaires le lien Dailymotion.

    Pourquoi ne pas donner accès directement la vidéo dans l’article  avant le début de la soirée ? Pourquoi la vidéo diffusée via Youtube par Mediapart ne fonctionne qu’avec d’autres navigateurs que Firefox (navigateur web indépendant ... comme Mediapart...)?

     Youtube est annoncé comme utilisé par Mediapart, alors pourquoi au final se voir imposer Dailymotion plutôt que Youtube et tel ou tel navigateur ? Pour avoir accès au contenu est-on libre d’utiliser tel ou tel navigateur ?

    Mediapart est-il si indépendant qu’annoncé ? Quel rôle lui est-il assigné dans la guéguerre qui semble opposer les différents navigateurs ? Idem dans la guéguerre qui semble opposer les diffuseurs de vidéo Youtube et Dailymotion ?

    Le journal Capital (qui n’est vraiment pas mon journal préféré à l’instar de Mediapart) donne un point de vue sur ce qui se joue entre Youtube et Dailymotion ici :

    https://www.capital.fr/entreprises-marches/dailymotion-un-gachis-a-la-francaise-1183474

    On y parle de Bolloré, Montebourg, Stéphane Richard, Nathalie Kosciusko-Morizet, Vivendi, Orange etc. … Dans quelle mesure un journal en ligne comme Mediapart que je soutiens peut-il être indépendant dans cette "bagarre" permanente, nous sommes les jouets de qui et de quoi ?

     Ce sont quelques questions que je vous pose puisque voue êtes journaliste à Mediapart. En effet, Mediapart est forcément lié à l’usage libre ou non du web, divers intérêts privés ou non peuvent êtres tentés de restreindre pour diverses raisons l'usage de tel ou tel outils ainsi que l’accès à tel ou tel contenu du web. Internet est une ressource fondamentale de connaissance d’intérêt public. Comme ne manquerait pas de dire Edwy Plenel Mediapart est au cœur de l’info indépendante via le web. Mediapart n’est-il pas dépendant des conditions de navigations sur le web imposées par des intérêts privés ?

    Merci de bien vouloir nous donner des réponses car l’utilisation libre du web est d’intérêt public.

    Cordialement.

     

 

 

Firefox a été racheté par Google,donc pas libre du tout,passer par Ixquick ou Safari.

Et Opéra qu'est-ce que t'en penses ?

Première (fausse) nouvelle !!!

il reste la possibilité de désactiver les merdouilles de Google implantées dans Firefox :
https://www.dsfc.net/logiciel-libre/firefox-logiciel-libre/firefox-aurait-coupe-les-ponts-avec-google-pas-vraiment/
http://www.revoltenumerique.herbesfolles.org/2011/09/12/nettoyer-firefox-google-le-8e-passager/

Merci pour l'info! smile

Connais pas,en tout cas situ as des vidéos mets les sur Vimeo,you tube est Google,il rechute tout,donc on peux ne pas passer par eux.

désactiver ou pas les merdouilles vous captent 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Initialement publiée le 14 novembre sur le site de l'Observatoire européen du journalisme, cette enquête de Nicolas Becquet, responsable des supports numériques au quotidien belge L’Écho, est publiée sous licence Creative Commons (CC BY-ND 4.0). L'article peut être republié à condition que l’emplacement original (fr.ejo.ch) et l’auteur soient cités, mais le contenu ne peut pas être modifié.

À lire aussi. La réaction d'Édouard Braud, directeur des partenariats médias pour l’Europe du Sud chez Facebook : « Facebook ne veut pas instaurer un pilotage captif des partenaires ».

Quelques lectures pour compléter cet article :