Le Printemps républicain, une «petite boutique» qui veut peser sur le jeu politique

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Tout commence aujourd’hui ! », lance avec des accents de fin de meeting politique le jeune président du Printemps républicain Amine El Khatmi. À l’issue de près de quatre heures de débats et d’interventions, la petite association a d’ailleurs officialisé ce samedi 30 novembre, à La Bellevilloise (Paris XXe), qu’elle allait effectivement « descendre dans l’arène politique ». À savoir se transformer en parti.