Dans la fabrique du grand déficit des petits Carrefour

Par

Dans le XIIIe arrondissement de Paris, un Carrefour City presque vide. La gérante a retiré les affiches sur lesquelles on pouvait lire « Carrefour, les coulisses de la honte ». Auprès de Mediapart, elle raconte son itinéraire vers la faillite, causée, selon elle, par le groupe lui-même.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le Carrefour City du 168, boulevard Masséna, à Paris, les néons récemment installés projettent une lumière blanche sur des étals désespérément vides. Les rares clients qui entrent demandent parfois si le magasin est réellement ouvert ou s’il est en travaux. Depuis quelques semaines, sa gérante, Bouchra Bouziane, s’y rend le moins souvent possible. « Ça me donne trop mal au cœur de voir le magasin comme ça. »